États-Unis: Sur le forum WallStreetBets, la Bourse est un grand casino
Publié

États-UnisSur le forum WallStreetBets, la Bourse est un grand casino

En l’espace de quelques séances, le forum WallStreetBets de la plateforme Reddit a contribué à l’envolée de l’action du groupe GameStop, semant un vent de panique dans les milieux d’affaires. Ses membres raffolent de paris boursiers risqués qu’ils assimilent à des jeux d’argent.

Capture d’écran

Capture d’écran

WallStreetBets, WSB pour les initiés, fait la une de l’actualité financière américaine depuis la fin de la semaine dernière pour sa croisade contre les spéculateurs de Wall Street qui misent sur la chute en Bourse d’entreprises en péril.

Avec son impressionnante armée de boursicoteurs, près de 5 millions de membres jeudi, le forum est à l’origine de l’incroyable hausse du titre des magasins de jeux vidéo GameStop que plusieurs grands fonds d’investissement espèrent voir s’effondrer. Le champ de bataille s’est étendu à d’autres entreprises cotées, dont la chaîne de cinémas AMC et le vénérable transporteur aérien American Airlines, que les internautes se sont jurés de soutenir.

«Les 1% les plus riches gagnent des centaines de milliards de dollars chaque année, même pendant la pandémie, alors que des millions d’Américains ont besoin d’allocations-chômage», résume un membre de WSB qui utilise le pseudonyme «Responsible-Height77». «Il est temps de montrer que les masses ont leur mot à dire et que notre voix compte», poursuit cet étudiant de 21 ans, qui préfère rester anonyme.

Elon Musk, saint patron des trolls

Quand Jaime Rogozinski a fondé WSB en 2012, il était loin d’anticiper une telle force de frappe. «Je recherchais une communauté qui voulait en savoir plus sur l’art d’investir en Bourse», explique-t-il. «Je n’avais pas d’immenses aspirations.» Mais le forum, qui ne comptait que quelques milliers d’abonnés à ses débuts, n’a cessé de croître, attirant des hordes de jeunes investisseurs amateurs de sensations fortes.

Le groupe a profité d’un coup d’accélérateur ces dernières années avec la démocratisation des courtiers en ligne, notamment la populaire application Robinhood, qui ont éliminé les commissions sur les opérations d’achat ou de vente de produits financiers.

La pandémie a elle renforcé l’appétit d’investisseurs en herbe, confinés chez eux et privés pour un temps des paris sportifs en ligne. Ces «dégénérés», comme se font appeler les membres majoritairement masculins de WSB, ont développé une culture alternative, abreuvée de mèmes internet, de références à l’univers du jeu vidéo et, souvent, de langage outrancier.

Le patron de Tesla Elon Musk, pourfendeur des investisseurs misant sur la baisse des actions, y est souvent célébré. Clin d’œil à ses admirateurs, le milliardaire a redirigé mardi ses quelque 43 millions d’abonnés Twitter vers la page de WallStreetBets.

Dérives

Corollaire de son succès, WSB n’a pas été épargné par les débordements. Jaime Rogozinski raconte ainsi que des modérateurs ont publié l’an dernier du contenu à caractère raciste et homophobe dans un salon de discussion privé. Exclus du groupe, ces membres se sont tournés vers Reddit, accusant Jaime Rogozinski d’exploiter la marque WallStreetBets à des fins personnelles. Ce dernier s’est alors vu retirer son accès privilégié.

Jaime Rogozinski, qui n’est aujourd’hui plus affilié à la page, estime toutefois que les individus malfaisants sont loin de représenter l’ensemble de la communauté. Il ose même une comparaison avec le mouvement de dénonciation des excès du capitalisme, Occupy Wall Street, né il y a près d’une décennie. «Occupy Wall Street protestait contre le fait que les petites gens ne puissent pas participer au jeu boursier. Désormais, les petites gens ont trouvé un moyen de contourner le système de l’intérieur», affirme-t-il.

Robinhood fait marche arrière

L’extrême volatilité d’actions promues par les membres de WSB suscite également des questionnements sur une possible manipulation de titres boursiers et la nécessité d’une régulation. Plusieurs plateformes de courtage, dont Robinhood, ont restreint jeudi matin les transactions sur GameStop et d’autres entreprises, au grand dam des utilisateurs de Reddit.

Après des critiques tous azimuts, allant jusqu’au dépôt d’un recours collectif à New York contre l’entreprise, Robinhood a finalement fait savoir sur son blog que des «achats limités» sur les titres encadrés seraient à nouveau autorisés à partir de vendredi. La mesure était une «décision liée à la gestion de risque et n’a pas été ordonnée par les teneurs de marchés vers lesquels nous acheminons les ordres», a assuré la compagnie.

Plusieurs responsables politiques américains avaient fustigé l’annonce initiale de Robinhood, dont la députée démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez, la qualifiant d'«inacceptable». «AOC» a trouvé plusieurs alliés improbables, dont le sénateur républicain du Texas Ted Cruz… et Elon Musk.

(AFP)

Votre opinion