Basketball: Surprise à Genève: Arkel Lamar «coupé»

Publié

BasketballSurprise à Genève: Arkel Lamar «coupé»

Au lendemain du succès contre Monthey (82-78), les Lions de Genève ont officialisé le départ de leur ailier américain. Erik Thomas arrive.

par
Jérémy Santallo
Arkel Lamar a disputé son dernier match pour les Lions de Genève samedi.

Arkel Lamar a disputé son dernier match pour les Lions de Genève samedi.

Pierre Maillard

Après la deuxième journée de championnat et la défaite mortifiante dans les dernières minutes du côté des Galeries du Rivage à Vevey, Robert Margot nous avait pourtant glissé au sujet de Arkel Lamar: «10 points et 10 rebonds, c’est ce qu’on attend d’un quatrième joueur étranger».

Quid de Padgett?

Après l’hécatombe du début de saison et les absences actuelles de James Karnik, Jeremiah Paige, Clayton Le Sann et Thomas Jurkovitz, il faut croire que les exigences ont été revues à la hausse par les dirigeants des Lions (3 victoires 2 défaites). À moins qu’il n’y ait eu des soucis extrasportifs en dehors du parquet?

Alors que l’on s’attendait plutôt à apprendre la prolongation de la pige médicale réussie de James Padgett, le club a annoncé dimanche le départ de son ailier de 25 ans. «Les Lions de Genève ont décidé de libérer Arkel Lamar qui était au bénéfice d’un contrat à l’essai jusqu’au 15 novembre», précise le communiqué.

Timing surprenant

Le timing est surprenant, pour ne pas écrire désastreux. Avec 22 d’évaluation pour 9 points, 12 rebonds et 5 passes décisives, le joueur américain a sorti sa plus belle prestation de la saison samedi lors du succès contre Monthey (82-78). Mais depuis le début de l’exercice, ses chiffres n’étaient pas mirobolants.

En cinq matches, l’ancien joueur de l’Uni de Missouri-Kansas City a tourné à 7 et 8 rebonds de moyenne en 29 minutes. Lamar s’était toutefois imposé comme le meilleur défenseur du groupe – un constat partagé par son coach, Alain Attallah – et n’avait terminé qu’un seul match avec un différentiel négatif (-1 à Vevey).

Profil similaire

Au fil des rencontres, il s’appropriait de mieux en mieux son rôle de l’ombre, loin de la lumière et du ballon, plus souvent dans les mains de ses coéquipiers. Celle contre Monthey fut donc la dernière de Lamar sous la tunique genevoise. Contacté dimanche après-midi, Robert Margot n’a pas répondu à notre appel.

Pour le remplacer, les Lions ont jeté leur dévolu sur un profil similaire: Erik Thomas (27 ans, 197 cm). Après quatre saisons en division 1 argentine, il a disputé les trois dernières en Mexique, où il a remporté le titre en 2022 avec le club d’Abejas de Leon (13 points, 6 rebonds et 17 d’évaluation en moyenne).

Ton opinion