Création: Surtout, n’oubliez pas d’arroser votre montre
Publié

CréationSurtout, n’oubliez pas d’arroser votre montre

Après le garde-temps en fromage ou la tocante Frankenstein, Moser invente la «Moser nature», une montre végétale et vivante.

par
Renaud Michiels
1 / 7
Moser vient de dévoiler une montre végétale et vivante, faite de lichen, mousses, plantes et autres fleurs.

Moser vient de dévoiler une montre végétale et vivante, faite de lichen, mousses, plantes et autres fleurs.

Création unique, la «Moser Nature Watch» est fragile. Et elle nécessite de l'entretien: il faut la «nourrir» et la tondre…

Création unique, la «Moser Nature Watch» est fragile. Et elle nécessite de l'entretien: il faut la «nourrir» et la tondre…

L'an dernier, juste avant le SIHH, Moser avait suscité une petite polémique avec sa «Swiss Icons Watch», rapidement surnommée «montre Frankenstein». Cette création était une sorte d'assemblage de designs iconiques de grandes marques: Rolex, Hublot, Breguet, IWC, Audemars Piguet ou Patek Philippe.

L'an dernier, juste avant le SIHH, Moser avait suscité une petite polémique avec sa «Swiss Icons Watch», rapidement surnommée «montre Frankenstein». Cette création était une sorte d'assemblage de designs iconiques de grandes marques: Rolex, Hublot, Breguet, IWC, Audemars Piguet ou Patek Philippe.

C’est devenu une tradition. Chaque année au SIHH de Genève, la marque H. Moser & Cie réussi à faire parler d’elle en sortant une montre-concept détonante ou provocatrice. La firme établie à Schaffhouse avait réussi son coup les trois dernières années. Avec une montre en fromage, une Frankenstein ou une fausse Apple Watch plus vraie que la vraie. (Voir galerie ci-dessus.) Cette année. Moser a encore fait fort en dévoilant il y a quelque jour une «Moser Nature Watch», une montre végétale…

La création, a indiqué la marque, est le «symbole de notre engagement, dans notre activité horlogère et au-delà, pour un développement durable et respectueux de l’environnement».

Lichen, cresson et succulentes

Très concrètement, outre la structure et le mécanisme en métal, cette création unique est 100% minérale et végétale. Le cadran est en pierre naturelle et en lichen des Alpes. Le reste est fait de cresson, de succulentes, de mousse, d’oignons de semence, de fleurs ou de tradescantia (plante herbacée). Résultat, comme on peut le voir à la fin de la vidéo ci-dessous, la montre est bien vivante. Elle pousse…

La «Moser Nature Watch» doit donc être entretenue. «Elle est hyper fragile, il faut la nourrir deux fois par jour. Je pense que c’est symbolique de notre planète aujourd’hui», a expliqué Edouard Meylan, le directeur général de Moser. Outre «l’arroser» deux fois par jour, il faut aussi régulièrement tondre le minigazon poussant sur le bracelet…

La création n’est donc pas éternelle. Et est-elle à vendre? «On me l’a demandé mais, pour cela, il faudrait la vendre avec les services d’un jardinier», a esquivé Edouard Meylan en rigolant. On ne connaît donc pas non plus son prix. Mais c'est sûrement un saladier.

Votre opinion