Terrorisme: Suspects liés à l'EI arrêtés en Allemagne

Actualisé

TerrorismeSuspects liés à l'EI arrêtés en Allemagne

Des Algériens soupçonnés de liens avec le groupe terroriste et visé par une opération policière d'envergure en Allemagne vivaient dans des foyers de réfugiés.

Deux Algériens soupçonnés d'être en contact avec l'EI ont été arrêtés en Allemagne.

Deux Algériens soupçonnés d'être en contact avec l'EI ont été arrêtés en Allemagne.

AFP

Les quatre suspects, dont l'un est aussi recherché par les autorités algériennes pour son appartenance présumée à l'organisation Etat islamique, auraient préparé «un acte grave menaçant la sécurité de l'Etat». Une femme a par ailleurs aussi été arrêtée pour d'autres motifs, a indiqué la police berlinoise.

«Nous avons bien travaillé avec nos collègues en Rhénanie du Nord-Westphalie et en Basse-Saxe (...) les foyers de réfugiés (dans ces régions) où vivaient les suspects ont été perquisitionnés», a indiqué à la chaîne d'information N24 le porte-parole, Stefan Redlich.

Il n'a cependant pas indiqué si des arrestations avaient eu lieu dans ces foyers, alors que la police berlinoise avait indiqué plus tôt que deux des quatre Algériens recherchés avaient été interpellés.

Faux papiers

Selon l'agence allemande DPA, l'un des deux Algériens a été interpellé dans un foyer d'Attendorn (Rhénanie du Nord-Westpahlie). L'autre centre d'accueil visé par la police se trouve à Hanovre.

Selon la police de Berlin, l'homme arrêté dans la région de Rhénanie du Nord-Westphalie fait l'objet d'un mandat d'arrêt des autorités algériennes pour son appartenance présumée à l'organisation Etat islamique et avait été formé aux armes en Syrie. Une femme a aussi été arrêtée pour d'autres motifs dans cette région.

L'autre suspect a été arrêté lors de perquisitions de Berlin et est soupçonné de fabrication de faux papiers.

L'opération berlinoise a eu lieu dans le quartier de Kreuzberg. Un photographe de l'AFP y a vu un homme, le visage caché par une serviette et encadré par des policiers masqués, être conduit vers un véhicule des forces de l'ordre depuis l'immeuble perquisitionné.

(AFP)

Ton opinion