Pour la bonne cause - Swann Oberson va replonger
Publié

NatationSwann Oberson va replonger

La Genevoise, championne du monde en eau libre sur 5 km il y a 10 ans à Shanghai, va nager à nouveau cette distance sur Le Léman. Pour venir en aide aux enfants atteints d’un cancer.

par
Christian Maillard
Swann Oberson, qui a pris sa retraite sportive en 2016, s’apprête à nager une nouvelle fois cinq kilomètres sur Le Léman.

Swann Oberson, qui a pris sa retraite sportive en 2016, s’apprête à nager une nouvelle fois cinq kilomètres sur Le Léman.

OLIVIER VOGELSANG/TDG

«Quand j’étais petite, je voulais nager, aller aux Jeux olympiques et devenir championne du monde. C’était un rêve de petite fille que tous les enfants ont quand ils commencent la compétition et j’ai pu le réaliser.» C’est ce que nous déclarait Swann Oberson le 7 avril 2016 quand la nageuse avait décidé de s’extraire des vagues pour se jeter à fond dans sa nouvelle vie.

La Genevoise, qui avait renoncé aux Jeux de Rio, est prête à replonger. Mais cette fois-ci dans le Léman et pour la bonne cause. Pour qu’un môme puisse également vivre à son tour ce rêve. La jeune retraitée de 35 ans a choisi de se lancer pour Swim4Hope, une organisation qui lutte contre le cancer chez l’enfant et qui se jette à l’eau pour récolter des fonds.

‹‹Quand j’étais petite, je voulais nager, aller aux Jeux olympiques et devenir championne du monde. C’était un rêve de petite fille que tous les enfants ont quand ils commencent la compétition et j’ai pu le réaliser.››

Swann Oberson, le 7 avril 2016, jour où elle avait annoncé sa retraite sportive

«J’ai bien connu une nageuse dont le fils avait été atteint d’une leucémie, explique celle qui est désormais enseignante. Du coup, quand j’ai entendu que le garçon avait pu bénéficier l’an passé d’un coup de pouce de cette structure qui lui a permis de naviguer 4 jours sur Le Léman, je me suis dit qu’il fallait que je m’engage.» Qu’elle nage pour l’espoir

Un an après que 25 nageurs se sont relayés pour parcourir 65 km de Genève à Lausanne afin de venir en aide aux familles touchées par le contexte économique et la pandémie (une somme de 12 000 francs avait été remise à Caritas et la Chaîne du Bonheur), le but est de rallier cette fois-ci, du 27 au 29 août, Chillon à Genève pour soutenir le cancer de l’enfant, ce fléau qui touche entre 250 et 300 enfants de moins de 18 ans chaque en Suisse.

‹‹C’est la première fois que je m’engage ainsi mais c’est vraiment un plaisir de le faire, surtout dans mon domaine.››

Swann Oberson, championne du monde sur 5 km en 2011

L’objectif est de parcourir 100 km avec 100 participants différents pour récolter 50 000 francs au profit de trois associations. Chaque nageur, qui s’acquittera de 50 francs de frais d’inscription, s’engage à trouver des sponsors pour cette bonne cause. «C’est la première fois que je m’engage ainsi mais c’est vraiment un plaisir de le faire, surtout dans mon domaine», sourit Swann Oberson, qui s’entraîne tous les jours depuis quelques semaines pour réaliser ce défi.

Chaque participant a le choix de la catégorie: soit de nager entre 1 et 4 km ou d’opter pour les plus résistants et performants pour la catégorie «extrême» en promettant de boucler entre 5 à 10 km. «En ce qui me concerne, je vais nager cinq kilomètres, même si c’est long cinq kilomètres», renchérit celle qui avait été championne du monde sur cette distance il y a 10 ans à Shanghai.

Une équipe de l’organisation mais aussi des autres concurrents, la famille ou des supporters se trouvera sur un bateau qui ne sera jamais très loin pour encourager tous ces nageurs au grand cœur, qui ont tous eu un jour un rêve, comme tous ces petits garçons ou petites filles qui sont dans un lit d’hôpital…




Votre opinion

1 commentaire