Actualisé 24.07.2012 à 11:02

HorlogerieSwatch Group en vive croissance

«L'évolution, à nouveau très positive, a été enregistrée dans toutes les régions importantes et tous les segments de prix», relève le numéro un mondial de l'horlogerie dans son rapport semestriel.

Des montres Swatch.

Des montres Swatch.

Keystone

Swatch Group a connu une vive croissance au premier semestre. Le groupe horloger a dégagé un bénéfice net en hausse d'un quart par rapport à la même période de l'an dernier à 724 millions de francs. Le chiffre d'affaires a lui augmenté de 14,4% à 3,85 milliards.

L'évolution qualifiée d'»à nouveau très positive» a profité à toutes les régions importantes et tous les segments de prix, s'est réjoui Swatch Group mardi. Malgré le niveau élevé du franc, les taux de change ont apporté un impact positif de 1,6% à des ventes qui en chiffres absolus ont crû de près de 500 millions.

Le pilier du groupe biennois, à savoir les montres et bijoux, a vu son chiffre d'affaires progresser de 16,7% au premier semestre à 3,4 milliards de francs. Sur le plan opérationnel, la division a réalisé un bénéfice de 718 millions ( 15,6%), soit plus des trois quarts de celui dégagé par Swatch Group ( 19,4% à 903 millions).

Développement de la production

La performance est pourtant survenue dans un contexte marqué par un fort renchérissement des coûts d'acquisition de l'or et des diamants, précise le numéro un mondial de l'horlogerie qui possède pas moins de 19 marques. De plus, ce dernier signale avoir pratiqué une «politique conservatrice de hausses de prix à court terme».

Dans les systèmes électroniques, qui constituent l'autre activité de Swatch Group, le chiffre d'affaires s'est inscrit à 160 millions de francs ( 14%), dont 145 millions à destination de tiers. Le contexte économique difficile a en revanche fait fondre le bénéfice opérationnel à un million, contre 15 millions un an plus tôt.

Selon ses commentaires, Swatch Group dit toujours s'appuyer sur des marques fortes ainsi qu'un vaste réseau de distribution et de détail. La multinationale dirigée par Nick Hayek n'entend pas se reposer sur ses lauriers, comme le prouve l'attention toute particulière portée au développement de l'appareil de production.

Barre des 8 milliards visée

Swatch Group consacre 40% de ses investissements dans l'accroissement de ses capacités productives et 50% à l'élaboration de nouvelles technologies et nouveaux produits. Le solde va au remplacement des capacités actuelles. L'entreprise investit également dans l'extension de sa distribution et de son marketing.

A La Chaux-de-Fonds par exemple, le groupe vient de démolir l'ancien site du fabricant de piles Energizer, acquis l'été dernier dans la foulée de l'annonce du départ de la firme américaine. Il va construire à la place une usine dédiée dès 2013 au spécialiste des aiguilles de montres Universo, basé dans la métropole horlogère.

En ce qui concerne le deuxième semestre de l'exercice en cours, Swatch Group se montre pour le moins optimiste. Il parle de perspectives «prometteuses» et ambitionne toujours de franchir la barre des 8 milliards de francs de chiffre d'affaires en 2012, ce qui constituerait un record.

Accroissement des effectifs

Le mot record prévaut aussi pour l'ensemble de l'horlogerie suisse, dont les exportations ont augmenté de 16,4% au premier semestre à 10,14 milliards de francs. A ce rythme, battre le record établi en 2011, avec 19,3 milliards sur l'année, demeure pleinement dans les cordes des entreprises de la branche.

A court terme, Swatch Group table sur l'effet promotionnel des Jeux olympiques, dont il sera pour la 25e fois chronométreur officiel à Londres. A noter encore que les effectifs se sont accrus de 505 personnes entre la fin juin 2011 et la fin juin 2012 pour totaliser 10'310.

A la Bourse suisse, le marché a salué un premier semestre 2012 jugé solide, le bénéfice net dépassant les prévisions des analystes. Vers 10h30, l'action au porteur s'appréciait de quelque 2,3% à 370 francs, alors que le SMI évoluait dans la stabilité.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!