08.04.2020 à 08:00

Swiss Life et Helvetia au secours des locataires

Commerces

Les assureurs zurichois et saint-gallois ont décidé d'accorder une baisse de loyer à certains commerces.

Salons de coiffure, boutiques, restaurants: beaucoup d'établissements ont dû cesser temporairement leurs activités.

Salons de coiffure, boutiques, restaurants: beaucoup d'établissements ont dû cesser temporairement leurs activités.

Keystone

Swiss Life et Helvetia viennent au secours de leurs locataires commerciaux dont les activités sont entravées par les mesures du Conseil fédéral pour lutter contre la propagation de l'épidémie de coronavirus. Les assureurs zurichois et saint-gallois ont décidé d'accorder, outre des reports de loyers, une réduction du montant de la location.

Dans des communiqués distincts diffusés mercredi, Swiss Life et Helvetia précisent que les réductions de loyer seront accordées au cas par cas. Salons de coiffure, boutiques, restaurants: beaucoup d'établissements ont dû cesser temporairement leurs activités et se trouvent face à des charges fixes élevées, comme le loyer, qu'ils ont des difficultés à payer alors qu'ils n'enregistrent parfois plus aucune rentrée d'argent, écrit ainsi Swiss Life.

L'assureur zurichois, numéro un suisse de la prévoyance professionnelle et l'un des plus importants propriétaires immobiliers de Suisse, avait déjà proposé des reports de loyers à ses locataires commerciaux. «Une équipe de spécialistes veillera à ce que notre soutien profite aux professionnels qui ont réellement besoin de cette aide», a déclaré Stefan Mächler, responsable des placements de Swiss Life, cité dans le communiqué.

Helvetia indique pour sa part recevoir de nombreuses demandes de soutien de la part de locataires commerciaux. Dans le cadre de son aide, l'assureur établi à Saint-Gall veut mettre l'accent est mis sur les entreprises qui ont dû fermer leurs portes en raison d'ordres officiels.

Arrêt des procédures de rappel

«La perte de chiffre d'affaires et de revenus est d'une importance vitale pour l'existence des petites et très petites entreprises. Un report de loyer se révèle dans de nombreux cas insuffisant à une poursuite de l'activité après l'assouplissement des mesures. Pour leur donner des perspectives d'avenir, nous allons renoncer à une partie du loyer et pouvons ainsi les aider rapidement et de manière pragmatique», explique André Keller, le responsable des investissements du groupe Helvetia.

Outre des réductions de loyer, Helvetia indique avoir mis fin aux processus de rappel et de mise en demeure pour le paiement des primes jusqu'au 30 juin 2020.

La principale association de locataires, l'Asloca, soutient que les loyers d'un local commercial ne sont pas dus si l'activité pour laquelle il est loué est interdite en raison des mesures prises en vue de lutter contre le coronavirus, écrit l'organisation sur son site internet. Les représentants des bailleurs contestent toutefois cette interprétation juridique.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!