Transport aérien: Swiss obtient le feu vert pour un crédit de 1,5 milliard

Publié

Transport aérienSwiss obtient le feu vert pour un crédit de 1,5 milliard

Un fonds allemand a approuvé une aide qui permettra à Swiss et à Edelweiss de contrecarrer les conséquences négatives dues à la crise du coronavirus.

La Confédération a décidé de garantir un montant de 1,275 milliard de francs pour les aides à Swiss et Edelweiss.

La Confédération a décidé de garantir un montant de 1,275 milliard de francs pour les aides à Swiss et Edelweiss.

KEYSTONE

Le fonds allemand de stabilisation a donné son feu vert au crédit de 1,5 milliard de francs garanti par la Confédération pour soutenir Swiss et sa filiale Edelweiss. La voie est ainsi ouverte au versement de cette aide, a indiqué Swiss lundi soir.

Cette aide permettra à Swiss et à Edelweiss de contrecarrer les conséquences négatives dues à la crise du coronavirus et favorisera la reprise progressive, en cours depuis le 15 juin dernier, des liaisons aériennes des deux compagnies. Swiss assure que les prêts garantis seront remboursés aussi rapidement que possible.

La Confédération a décidé de garantir un montant de 1,275 milliard de francs pour les aides à Swiss et Edelweiss, ce qui permet aux deux entreprises de lever pour 1,5 milliard de fonds.

L’aide de la Confédération dépendait de l’aide de 9 milliards d’euros pour le sauvetage de la maison mère Lufthansa et dont l’approbation s’est fait longtemps attendre. En contrepartie de son aide, l’État allemand entre à hauteur de 20% dans le capital de Lufthansa. Fin juin, une assemblée générale extraordinaire de la compagnie avait approuvé cette arrivée.

Chiffres rouges

Sans le soutien de l’État allemand, Lufthansa aurait bientôt manqué d’argent. Les restrictions de voyages lui coûtaient 550 millions d’euros par mois. À fin juin, la compagnie n’avait plus que 2,83 milliards d’euros de liquidités, contre 4,25 milliards trois mois auparavant.

La pandémie a entraîné Swiss dans les chiffres rouges. Celle-ci a dégagé une perte opérationnelle de 266,4 millions de francs au 1er semestre, contre un bénéfice de 245,3 millions un an auparavant. Le chiffre d’affaires a chuté de 55% à 1,17 milliard. Au plus fort de la crise, 95% de la flotte de la compagnie était cloué au sol.

L'administration fédérale des finances a indiqué lundi avoir pris connaissance de la décision de l’État allemand. Les crédits garantis par la Confédération constituent une contribution importante au maintien du trafic aérien international de la Suisse.

(ATS/NXP)

Ton opinion