Publié

SkiSwiss-Ski veut protéger ses athlètes à St-Moritz

La Fédération a décidé, une fois n'est pas coutume, de ne pas se fixer un objectif de médailles. La raison: protéger ses athlètes.

Alors que la première course des Mondiaux est programmée mardi à St-Moritz, Swiss-Ski pense à ses athlètes.

«Cette fois-ci, nous avons convenu de ne pas parler de médailles, mais de potentiel dans chaque discipline», explique Urs Lehmann, président de Swiss-Ski. «Et de ce point de vue, nous sommes arrivés à la conclusion que nous avions un bon potentiel dans neuf des onze courses au programme», ajoute-t-il, précisant que seuls le géant et le slalom masculins disposaient d'un potentiel «moindre» dans le clan helvétique.

Faire du mieux possible

«Nous sommes en Suisse et la pression est importante pour nos coureurs. Du coup, on a voulu éviter d'en rajouter encore une couche en envisageant un nombre de médailles à gagner», corrobore Stéphane Cattin, le chef alpin de Swiss-Ski. «Notre rôle est de protéger au maximum nos coureurs», note-t-il.

Selon le Jurassien bernois, le seul devoir des skieurs suisses est de faire de leur mieux. «Quand Lara Gut affirme qu'elle va tout donner, sans penser aux médailles, et qu'elle verra ensuite ce que ça donne, elle a absolument raison. Cette stratégie doit être suivie par tous nos coureurs, car c'est la seule qui permet d'éviter une trop grosse pression», assure-t-il.

(si)

Votre opinion