Publié

CarnavalSwissamba: c'est parti!

Cette nuit, une des meilleures écoles de samba du Brésil présentera la Suisse. Derniers préparatifs avant le coup d'envoi.

par
Sandra Imsand

«En arrivant ici, je retrouve l'ambiance que j'ai vécue durant la Coupe du monde lorsque la Seleção jouait. Le carnaval est partout, les gens sont totalement impliqués, toutes les classes sociales se retrouvent dans cette euphorie, la ville s'arrête. Plus qu'un but: danser.» Depuis son arrivée à Rio de Janeiro, Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse, est sous le charme du carnaval brésilien.

Vendredi dernier, les clés de la ville de Rio de Janeiro ont été remises à Momo (roi du carnaval) et la ville vit depuis à un rythme endiablé. Les quartiers se remplissent de défilés de rue et la température est encore montée de quelques crans hier soir avec les défilés des meilleures écoles de samba du pays dans le sambodrome.

Secret jalousement gardé

Ce soir (ou plutôt cette nuit à 4 h), l'école Unidos da Tijuca fera son apparition dans cette fameuse arène de 800 mètres de long. Elle révélera enfin la façon dont elle a interprété la Suisse, un projet sur lequel elle travaille depuis de nombreux mois. Quatre tableaux seront présentés aux spectateurs, ainsi qu'aux 50 millions de téléspectateurs sur TV Globo, montrant chacun un aspect du pays, ses traditions et ses innovations. Sept chars spectaculaires ont été préparés sur ce thème. Mais le secret au sujet des détails de ces chars est jalousement gardé jusqu'au moment du défilé. On saura juste que le plus haut mesure 9 mètres, et le plus long 42! Les costumes également, richement décorés, ne sont sortis que pour le grand soir. Pour les dernières répétitions dans le sambodrome la semaine dernière, les 4000 danseurs de l'école ont uniquement défilé en T-shirts. De quoi faire planer le mystère jusqu'aux ultimes instants.

Vitrine pour le pays

Le défilé dure environ 90 minutes, pendant lesquelles les présentateurs expliquent chaque costume, personnage et tableau, à la façon d'un livret d'opéra. Les Brésiliens scotchés devant leur écran sauront ainsi tout de Piccard et de la présence d'Albert Einstein en Suisse! Une magnifique vitrine pour le pays.

Bruno Tenorio, directeur marketing d'Unidos da Tijuca, se dit confiant dans les chances de son école de remporter le titre suprême: «Nous avons gagné trois fois les cinq dernières années et je sais que l'équipe qui crée nos costumes et nos chars est talentueuse.» D'autant plus que depuis que le thème de la Suisse a été choisi, les médias brésiliens sont très enthousiastes. Des dizaines d'articles et de reportages ont été publiés sur le sujet.

Les résultats seront proclamés mercredi soir tard dans la nuit, lors une cérémonie qui n'est pas sans rappeler celle de l'Eurovision. Mais avant cela: place à la danse!

Ton opinion