Actualisé

TéléphonieSwisscom à nouveau plébiscité pour son réseau mobile

Swisscom prévient qu’il fait face à une augmentation constante du trafic de données mobiles, agitant le spectre de la saturation si les retards dans le déploiement de la 4G et la 5G se prolongeaient.

Swisscom n’a pu étendre la capacité de son réseau que de 5% en raison des blocages dans de nombreuses régions.

Swisscom n’a pu étendre la capacité de son réseau que de 5% en raison des blocages dans de nombreuses régions.

KEYSTONE

Le géant des télécoms Swisscom a remporté pour la 11e fois consécutive la distinction du magazine allemand «Connect» pour la qualité de son réseau mobile. La téléphonie de cinquième génération, la 5G, a également été applaudie, tant au niveau de la couverture que de la fiabilité.

«Sur un marché suisse très disputé, Swisscom réussit à surpasser son puissant rival Sunrise pour la troisième fois d’affilée», a claironné le géant bleu mardi dans un communiqué.

L’opérateur historique a rappelé que le trafic de données mobiles a augmenté de 29% l’année dernière, «alors que dans le même temps nous n’avons pu étendre la capacité du réseau que de 5% en raison des blocages dans de nombreuses régions». Le groupe a averti que «la saturation des données sera inévitable» si les retards dans le déploiement de la 4G et la 5G se prolongeaient.

Sunrise «le plus rapide et le plus fiable»

De son côté, le concurrent Sunrise s’est vu décerner la palme en matière de réseau de données mobiles en 4G et en 5G. «En faisant preuve d’une fiabilité à 100% dans quatre catégories des cinq présentes dans le test et en offrant des débits atteignant jusqu’à 469 Mbit/s en moyenne, le réseau 5G de Sunrise se montre le plus rapide et le plus fiable», s’est félicité l’opérateur zurichois dans un communiqué distinct, se targuant d’être le seul à avoir décroché la note globale la plus élevée avec la mention «exceptionnel».

«Les appareils 5G se vendent très bien et connaissent une croissance rapide», a indiqué le patron de Sunrise, André Krause, prévenant dans la foulée que la Suisse pourrait perdre son avantage concurrentiel dans le déploiement de cette nouvelle technologie «si elle n’ajuste pas ses conditions-cadres à celles en vigueur à l’étranger».

Le troisième opérateur helvétique Salt est également parvenu à «marquer quelques points», signale le magazine allemand, qui souligne la qualité particulièrement élevée du réseau de téléphonie helvétique, où le taux de succès est «proche de 100% pour les trois candidats dans les petites et les grandes villes». Avec un débit de 199,4 Mbit/s, le numéro trois reste cependant sensiblement en retrait pour ce qui est du trafic de données mobiles.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!