13.09.2016 à 19:35

SantéSwisscom reconnaît la nocivité du benzène

Le géant bleu a réagi aux revendications de deux ONG qui militent contre la présence de ce produit dans les mobiles.

Swisscom a reconnu la nocivité du benzène.

Swisscom a reconnu la nocivité du benzène.

Keystone

Swisscom a reconnu la nocivité du benzène dans une prise de position en rapport avec la fabrication des téléphones portables, notamment en Chine. L'entreprise de télécommunication s'engage à faire pression sur ses fournisseurs pour éviter l'utilisation de produits nocifs pour la santé des travailleurs.

Swisscom a réagi aux revendications des deux organisations «Action de Carême» et «Pain pour le prochain», ont indiqué ces dernières mardi dans un communiqué. Début septembre, elles avaient lancé une pétition «Stop benzène» réclamant que le benzène soit exclu du processus de fabrication des téléphones portables.

Dans sa prise de position, Swisscom précise qu'il est déjà membre de deux initiatives de la branche, la Global e-sustainability initiative (GeSI) ainsi que la Joint audit coopération (JAC). Chez les livreurs de JAC du moins, des contrôles sur les produits potentiellement dangereux sont en cours.

«Un travail conséquent et sur la durée est nécessaire au niveau international pour assurer un développement durable dans la chaîne des fournisseurs», a précisé mardi la firme à l'ats. «Swisscom va continuer de soutenir les améliorations apportées aux directives d'audit. Cela concerne également la thématique du benzène».

Pour rappel, selon les ONG impliquées dans la campagne «Stop benzène», le produit a tué 100'000 ouvriers dans les usines chinoises. Hautement toxique, le benzène provoque le cancer.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!