Publié

TélécommunicationsSwisscom répond à l'envol des données transmises

Le numéro un des télécoms, qui abandonnera la 2G fin 2020, mène des tests en installant des antennes mobiles dans les chambres à câbles du réseau fixe afin d'être encore plus performant.

Swisscom annonce ce jeudi 8 octobre abandonner la 2G fin 2020.

Swisscom annonce ce jeudi 8 octobre abandonner la 2G fin 2020.

Keystone

Le volume de données transmises sur le réseau mobile double tous les ans, afin de répondre à l'envol de ces données, Swisscom poursuit ses efforts d'augmentation des capacités.

Chaque jour, pas moins de 290'000 gigaoctets (Go) de données transitent sur le réseau mobile de Swisscom, écrit jeudi l'opérateur historique toujours en mains de la Confédération. Et ce volume, qui atteint 105 millions de Go annuels, double chaque année.

«Nos clients veulent bénéficier d'un accès au réseau haut débit mobile partout et à tout moment», a expliqué à Zurich Heinz Herren, responsable informatique, réseau et innovation de Swisscom. Pour répondre à la demande, il faut non seulement augmenter les bandes passantes, mais aussi mieux utiliser la capacité.

En vue de relever ce défi, Swisscom a mené au premier semestre 2015 les premiers essais à Berne d'une approche innovante. Celle-ci consiste à installer des antennes de téléphonie mobile et des microcellules conçues à cet usage dans les chambres à câbles du réseau fixe, soit sous la chaussée. Cette technique utilise les raccordements au réseau électrique et à Internet qui s'y trouvent.

2G en fin de vie

Concluant, ce projet pilote sera étendu prochainement à Bâle, Lausanne et Zurich. En cas de réussite de ces tests, Swisscom envisage une introduction généralisée dès l'an prochain.

En parallèle, le géant bleu poursuit le développement du réseau 4G/LTE, lequel couvre déjà 98% de la population helvétique avec des débits théoriques de 150 mégabits par seconde (Mbit/s). Avec la norme LTE advanced, disponible actuellement dans 16 villes, vitesses et capacités offertes sur le réseau sont accrues. A Fribourg, Swisscom teste des débits de 450 Mbit/s.

Visant en outre la 5e génération de réseau mobile (5G) à l'horizon 2020, l'opérateur historique doit aussi libérer des fréquences. Vieille de 22 ans, la technologie 2G, avec son débit de 0,256 Mbit/s, sera pour sa part abandonnée fin 2020. Swisscom note que cette dernière n'absorbe actuellement que 0,5% du trafic de données, tout en monopolisant 30% des capacités d'antennes, alors que téléphonie et SMS peuvent transiter par les réseaux 35 et 4G/LTE plus performants.

Swisscom promet d'ores et déjà aux derniers utilisateurs de la 2G en 2020, soit environ 2% de ses clients, des offres «attrayantes» pour passer à un nouvel appareil. L'annonce anticipée de l'abandon de la 2G laisse par ailleurs suffisamment de temps aux clients pour envisager un changement.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!