01.11.2018 à 18:34

TéléphonieSwisscom se maintient après neuf mois

L'opérateur historique a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 1% à 8,7 milliards de francs sur neuf mois, jeudi.

Les affaires s'avèrent difficiles en Suisse pour Swisscom.

Les affaires s'avèrent difficiles en Suisse pour Swisscom.

Keystone

Swisscom a enregistré une performance dans l'ensemble stable et conforme aux attentes sur les neuf premiers mois, malgré un troisième trimestre ardu. Le contexte saturé en Suisse pousse l'opérateur de télécommunications à poursuivre sa stricte gestion des coûts. Les affaires ont été plutôt bonnes en Italie et dans la télévision.

L'opérateur historique a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 1% à 8,7 milliards de francs sur neuf mois, pour un bénéfice net de 1,21 milliard. Ce dernier est en recul de 4,4% en raison d'effets exceptionnels enregistrés en 2017, comme l'indemnité de 102 millions de francs qu'avait perçue la filiale italienne Fastweb dans le cadre d'une procédure juridique.

«En dépit de la saturation du marché, d'une vive concurrence et de la forte pression continue sur les prix dans tous les segments d'activités, Swisscom affiche un résultat solide», s'est félicité le groupe.

Les résultats sont en ligne avec les prévisions du consensus AWP. L'évolution n'a toutefois pas été linéaire. Le dernier trimestre a vu les ventes s'éroder de 1%, pour un résultat opérationnel (Ebitda) en baisse de 0,1%.

Affaires difficiles en Suisse

Les affaires s'avèrent difficiles en Suisse, où les ventes ont reculé trimestre après trimestre, au milieu d'une concurrence accrue marquée notamment par l'arrivée de Salt dans la téléphonie fixe. Mais la dynamique s'annonce «moins dure» ces prochains mois, a assuré le directeur général Urs Schaeppi. «Nous verrons à nouveau des offres promotionnelles avant Noël.»

Sur neuf mois, le résultat brut d'exploitation (Ebitda) s'est monté à 3,23 milliards de francs, en recul de 3,7% (-0,2% sur une base comparable).

Swisscom note avoir largement compensé le recul de son activité principale par une gestion des coûts cohérente. Le groupe est en bonne voie pour réduire de 100 millions de francs ses dépenses annuelles en Suisse.

Depuis janvier, les effectifs en Suisse ont diminué de 523 postes à temps plein. Plus de la moitié des suppressions est intervenue par des départs naturels. Au total, le groupe employait 19'850 collaborateurs au 30 septembre (dont 17'165 en Suisse), ce qui équivaut à une diminution de 4,1% en douze mois.

Chute dans la téléphonie fixe

La téléphonie fixe a poursuivi son net repli: le nombre de raccordements de clients privés s'établissait à 1,68 million à fin septembre, soit une baisse de 227'000. Dans le secteur des mobiles, saturé, le groupe totalise 6,6 millions de raccordements ( 0,1%). Le nombre d'abonnements a progressé de 66'000, tandis que celui de l'offre prépayé a reculé de 58'000.

Swisscom ressent nettement la pression sur les prix dans le domaine de la grande clientèle. Les ventes des services de télécommunications ont reculé de 46 millions de francs (-5,5%).

Les affaires ont bien marché en Italie. Fastweb a vu ses ventes progresser de 7,2% à 1,5 milliard d'euros (1,7 milliard de francs), pour un Ebitda de 483 millions d'euros ( 5,0% hors effets exceptionnels).

Les raccordements ont poursuivi leur croissance, ce qui a dopé les offres combinées. Fin septembre, Swisscom comptait ainsi 2,12 millions de clients inOne ( 779'000 clients en neuf mois). Le nombre de raccordements TV a augmenté de 57'000 ( 3,9%) sur neuf mois, à 1,5 million.

5G testée

Le groupe note par ailleurs, dans la téléphonie mobile, avoir mené des «tests concluants» pour les premières applications 5G. Cette technologie devrait être disponible «ponctuellement» sur plusieurs sites d'ici la fin de l'année. Les fréquences seront attribuées début 2019.

Les perspectives financières demeurent inchangées. Pour l'ensemble de l'année, Swisscom prévoit un chiffre d'affaires net de 11,6 milliards de francs et un Ebitda de 4,2 milliards. Le dividende devrait rester inchangé à 22 francs par action.

Les analystes ont évoqué des résultats dans l'ensemble «solides». A la Bourse, l'action du géant bleu a cependant terminé en recul de 1,1% à 456,20 francs, dans un SMI en baisse de 0,05%.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!