Mobilité: SwissPass: un succès pour les CFF
Actualisé

MobilitéSwissPass: un succès pour les CFF

Un an après son introduction, le Swiss Pass est sur la bonne voie, selon le bilan tiré vendredi par les CFF.

Jeannine Pilloud, presidente de ch-direct et responsable du trafic voyageurs des CFF, pose avec le SwissPass à l'occasion du premier anniversaire de la nouvelle carte de transport des CFF. (26 aout 2016)

Jeannine Pilloud, presidente de ch-direct et responsable du trafic voyageurs des CFF, pose avec le SwissPass à l'occasion du premier anniversaire de la nouvelle carte de transport des CFF. (26 aout 2016)

Keystone

Le Swisspass fête son premier anniversaire et tire un bon bilan de cette première année. Dès 2017, les abonnements unireso et mobilis pourront y être chargés. La nouvelle carte à puce rouge essuie cependant toujours des critiques.

Aujourd'hui, quelque 1,9 million de clients détiennent la nouvelle carte à puce rouge, a indiqué Jeannine Pilloud, responsable CFF voyageurs devant la presse à Lausanne. Environ 418'000 d'entre eux détiennent un abonnement général et 1,5 million un abonnement demi-tarif.

Aussi pour la France

Pour l'heure, il est notamment possible d'y charger des offres Mobility, Publibike, Hotelcard, Europcar et les abonnements de 23 domaines skiables via Ticketcorner. Dès décembre 2017, les premiers abonnements communautaires unireso du canton de Genève et mobilis du canton de Vaud pourront être intégrés.

Plus de 170'000 abonnés unireso et 100'000 mobilis vont ainsi changer de support dès décembre. Les abonnements modulables fonctionneront aussi pour la France voisine avec la mise en service du RER Léman Express, s'est réjoui Christoph Stucki, président d'Unireso.

Ces premiers abonnements dits modulables permettront par exemple de charger un abonnement mensuel avec les trajets en villes de Genève et de Lausanne sur le SwissPass. Un type de besoin pour lequel de nombreux usagers achètent habituellement l'abonnement général, a noté Mme Pilloud.

Par la suite, d'autres communautés seront progressivement intégrées. Des offres de loisirs viendront s'y ajouter. «On aimerait organiser une chaîne de voyage qui fonctionne de porte à porte et éliminer la complexité des différents systèmes», a relevé Alain Barbey, coordinateur régional des CFF.

Maladies de jeunesse

Les maladies de jeunesse du SwissPass ont été soignées, a affirmé Mme Pilloud, évoquant les critiques sur la protection des données, les problèmes avec les accus des appareils de contrôle ou la trop longue durée des contrôles à bord des trains. Et des solutions sont discutées avec les remontées mécaniques romandes peu satisfaites du système.

Le syndicat du personnel des transports (SEV) tire lui un bilan plus mitigé de l'introduction du nouveau sésame. «Le personnel s'est habitué, mais les contrôles durent plus longtemps qu'auparavant», a déclaré à l'ats Peter Moor-Trevisan, chef de la communication.

Pour le SEV, il est clair que les trains bien occupés ne peuvent pas être entièrement contrôlés. Selon les CFF, c'était déjà le cas avant le SwissPass lors de questions ou de problèmes particuliers.

Plus rapide

«On est au moins aussi bon qu'avant», a déclaré Mme Pilloud. Les passagers avec un e-ticket seront bientôt contrôlés plus rapidement car le demi-tarif sera directement intégré au billet électronique.

Cette nouveauté prévue pour début août devrait être lancée en novembre. L'abonnement général pour le vélo et Voie 7 seront bientôt intégrés. Cela ne sera pas le cas pour l'abonnement général pour chien ou pour la carte junior, vu qu'enfants et canidés pourraient effectuer un trajet avec avec différentes personnes.

Point noir

Pour la Fédération romande des consommateurs (FRC), la reconduction tacite du demi-tarif reste toujours un gros point noir, relève son communiqué. Quand un client manque le délai pour un abonnement général, il doit payer un mois supplémentaire. Ce principe a été refusé pour abonnement demi-tarif. Le détenteur qui ne résilie pas dans les temps, doit théoriquement payer une année supplémentaire.

«Il n'y a pas beaucoup de cas et nous sommes coulants», a répondu Mme Pilloud. Selon elle, 70% des clients renouvellent leur abonnement sans interruption contre 60% auparavant.

Pour la FRC, cette augmentation n'est pas surprenante, puisque la reconduction est automatique et qu'elle peut piéger les clients qui auraient manqué la date butoir. Et le faible nombre de plaintes tombe sous le sens, car les premiers demi-tarifs de l'ère SwissPass se renouvellent depuis le mois d'août.

L'Association transports et environnement (ATE) se dit satisfaite de l'extension des prestations de la «SwissPass». Elle appelle toutefois à une intégration plus rapide et plus poussée d'autres prestations de transport.

(ats)

Votre opinion