Covid-19 - Sydney dévoile ses nouvelles mesures grace à une baisse du nombre de cas
Publié

Covid-19Sydney dévoile ses nouvelles mesures grâce à une baisse du nombre de cas

Baptisé «plan pour la liberté», ces nouvelles mesures prévoient la sortie mi-octobre du confinement en vigueur depuis le mois de juin.

Des policiers en patrouille aux abords de l’opéra de Sidney mi-septembre.

Des policiers en patrouille aux abords de l’opéra de Sidney mi-septembre.

AFP

Les habitants vaccinés de Sydney vont enfin sortir d’un confinement de plus de trois mois à la mi-octobre, ont annoncé les autorités, dévoilant un «plan pour la liberté» au moment où le nombre de cas diminue dans la ville. L’obligation de rester chez soi doit être levée à Sydney et dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud lorsque le taux de vaccination complète dépassera 70%, un objectif que la Première ministre de l’État Gladys Berejiklian pense atteindre le 11 octobre.

Pour la première fois depuis plus de trois mois, les pubs, restaurants et magasins pourront alors rouvrir aux clients vaccinés et les amis et les familles vivant dans la plus grande ville australienne pourront à nouveau se réunir. «Il n’y a plus que cette semaine et la semaine prochaine à tenir», a encouragé Gladys Berejiklian. «On y est presque, presque, n’abandonnons pas à la dernière minute.»

Le «plan pour la liberté» autorisera les voyages à travers la Nouvelle-Galles du Sud lorsque 80% des plus de 16 ans seront vaccinés, seuil qui pourrait être atteint fin octobre, a précisé le premier ministre adjoint John Barilaro.

Un objectif de 90% de vaccinés d’ici décembre

La limitation du nombre d’invités aux enterrements et aux mariages sera levée au même moment et les rencontres sportives pourront reprendre. Les adultes non vaccinés devront quant à eux attendre au moins jusqu’au 1er décembre pour jouir de ces mêmes libertés, date à laquelle 90% de la population en âge d’être vaccinée devrait l’être.

Le nombre de cas quotidiens a chuté à 800 lundi en Nouvelle-Galles du Sud, contre un pic autour de 1.500 en septembre, et 85% de la population adulte a reçu au moins une dose de vaccin. Gladys Berejiklian s’attend à un rebond du nombre de cas avec la fin du confinement mais reste confiante sur la capacité à gérer ces malades.

Vague hivernal de Covid causée par le variant Delta

«Nous savons qu’une fois que nous rouvrirons avec 70% de personnes ayant reçu deux doses, le nombre de cas montera en flèche», a-t-elle prévenu. «Mais ce qui nous protégera, c’est le fait que beaucoup de monde aura reçu au moins la première dose de vaccin et ces personnes auront une couche supplémentaire de protection leur évitant de finir à l’hôpital, ou pire».

L’Australie a subi une vague hivernale de Covid-19 due au variant Delta très contagieux, qui a obligé les deux plus grandes villes du pays, Sydney et Melbourne, à imposer un confinement de plusieurs mois. Mais la campagne de vaccination, lente au démarrage, s’est accélérée, permettant aux dirigeants d’établir un plan de réouverture comprenant aussi une reprise des vols internationaux d’ici à la fin de l’année.

(AFP)

Votre opinion

4 commentaires