Tennis - Tamara Zidansek confirme à Lausanne
Actualisé

TennisTamara Zidansek confirme à Lausanne

La Slovène, tête de série No 1 et demi-finaliste à Paris il y a quelques semaines, a remporté le Ladies Open de Lausanne. Elle a battu en finale 4-6 7-6 (7/5) 6-1 la Française Clara Burel (WTA 125).

par
Sport-Center
La Slovène est compliquée à manœuvrer sur terre battue.

La Slovène est compliquée à manœuvrer sur terre battue.

freshfocus

La Slovène de 23 printemps n'est de loin pas une ancienne sur le circuit WTA. Mais elle a su faire parler son expérience dimanche, en finale de l'épreuve vaudoise, après être passée à trois points de la défaite. Son opposante française a fait le jeu, les points comme les fautes, avant de craquer quand les choses ont commencé à devenir sérieuses. Tamara Zidansek a ainsi remporté le troisième titre de sa carrière professionnelle, après deux triomphes à Bol (Cro) en 2018 et 2019.

Sur la lancée de sa victoire de la veille contre sa compatriote Caroline Garcia, alors qu'elle était menée un set à rien et 3-0, Clara Burel est entrée en force dans sa première finale chez les grandes. L'ancienne finaliste de l'Open d'Australie puis de l'US Open en 2018 chez les juniors a rapidement pris les devants face à la tête de série numéro 1 et réussi à boucler la manche initiale sur sa première occasion, malgré un premier service en berne (44%).

Rattrapée par la pression

La Rennaise avait mieux maîtrisé les éléments samedi en demi-finale et elle en a fait de même pendant près d'une heure et demie en finale. Alors que son adversaire slovène semblait gênée par la bise qui soufflait encore une fois violemment sur les rives du Léman, la Française, elle, a réussi à cadrer ses frappes grâce à son coup droit en forme de coup de fusil. Elle réussissait alors à résister à la frustration, ce qui n'a pas toujours été le cas de Tamara Zidansek, la 50e meilleure joueuse du monde.

Menée 4-2 au milieu de la deuxième levée, la protégée de Thierry Champion est d'abord revenue au score et a même eu une balle de 6-5 en sa faveur. La Bretonne, qui a passé le cap de la vingtaine en mars dernier, a ensuite été rattrapée par la pression. A-t-elle fait le mini-break lors du jeu décisif? Certes, mais elle a ensuite caviardé trois coups droits un tantinet précipités et laissé filer la deuxième manche (5/7). Tant mieux pour le public lausannois, qui en a eu pour son argent.

«C'était une belle journée après une semaine pluvieuse. Merci à tous ceux qui ont fait ce tournoi, mais aussi à mon encadrement qui croit plus en moi que moi-même!»

Tamara Zidansek

Mais en face, Tamara Zidansek n'était de loin pas la première venue. La Slovène, demi-finaliste du dernier tournoi de Roland-Garros, lui aussi disputé sur de la terre battue, s'est montrée bien plus réaliste tout au long de la rencontre et surtout à l'approche du verdict. La Française a-t-elle réussi quatre fois le break? Oui, mais sur treize possibilités. Là où la native de Postojna n'a eu besoin que de huit ouvertures pour s'emparer six fois du service adverse. La manche décisive n'a ainsi été qu'une formalité.

Votre opinion