Football: Tami à propos de Xhaka: «Ce nouvel incident me préoccupe»
Publié

FootballTami à propos de Xhaka: «Ce nouvel incident me préoccupe»

Le directeur des équipes nationales, qui a fait le bilan de l’année 2020, a évidemment été appelé à s’exprimer sur le comportement du capitaine de la Nati le week-end dernier.

par
Renaud Tschoumy
Pierluigi Tami termine une année difficile à la tête des équipes nationales de l’ASF.

Pierluigi Tami termine une année difficile à la tête des équipes nationales de l’ASF.

KEYSTONE

Directeur des équipes nationales, Pierluigi Tami a fait le bilan de cette année 2020 si particulière, mardi matin, par le biais d’une conférence de presse organisée par Zoom. À l’heure de revenir sur les moments forts des sélections de l’ASF, le Tessinois de 59 ans a évidemment été «branché» sur le nouvel incident provoqué par Granit Xhaka, dimanche contre Burnley. Pour rappel, le milieu de terrain d’Arsenal, par ailleurs capitaine désigné de la Nati, a réagi à une provocation d’Ashley Westwood en saisissant ce dernier à la gorge, avant d’être expulsé par l’arbitre.

1 / 6
Granit Xhaka s’en est pris à Ashley Westwood, dimanche lors du match Arsenal – Burnley.

Granit Xhaka s’en est pris à Ashley Westwood, dimanche lors du match Arsenal – Burnley.

KEYSTONE
Granit Xhaka s’en est pris à Ashley Westwood, dimanche lors du match Arsenal – Burnley.

Granit Xhaka s’en est pris à Ashley Westwood, dimanche lors du match Arsenal – Burnley.

KEYSTONE
Le joueur de Burnley Ashley Westwood (au centre) réagit après avoir été pris à partie par Granit Xhaka.

Le joueur de Burnley Ashley Westwood (au centre) réagit après avoir été pris à partie par Granit Xhaka.

KEYSTONE

«Il va de soi que ce nouvel incident me préoccupe, a commencé par dire Pierluigi Tami. Même si c’est un cas qui concerne avant tout le joueur et son club, on ne peut ignorer ce qui s’est passé. J’ai lu beaucoup de choses à ce sujet, et je me rends compte que la pression est de plus en plus grande, que les critiques sont de plus en plus dures à son égard. Quelque part, cela me surprend. Pour l’instant, nous (ndlr: l’ASF) n’avons pas encore réagi. On verra quand on aura le temps de corriger les choses. Mais on aimerait évidemment éclaircir la situation aussi vite que possible.»

«Xhaka a une réelle influence au sein du groupe, et pas seulement par ses qualités footballistiques»

Pierluigi Tami, directeur des équipes nationales

En l’occurrence, la crise du Covid-19 et les restrictions qui y sont liées n’aident pas. «C’est vrai qu’on ne va pratiquement plus voir nos joueurs physiquement, confirme Tami. On se contente de les suivre à distance et d’avoir des échanges téléphoniques avec eux aussi souvent que possible. Dans ces conditions, on a de la peine à avoir de l’influence sur les choses, et surtout à se faire une idée précise de la situation. Peut-être y a-t-il un problème de communication entre Xhaka et son club? Pour l’heure, je ne sais pas.»

Malgré ce nouvel épisode, le statut de Granit Xhaka au sein de l’équipe nationale ne semble pas être remis en cause. «C’est notre capitaine et il le reste, a confirmé le directeur des sélections. La Suisse a besoin de Xhaka, c’est une évidence. On sait à quel point il est important pour l’équipe. Il a une réelle influence au sein du groupe, et pas seulement par ses qualités footballistiques. Et puis, sa constance est à souligner: il peut arriver qu’un joueur se blesse - on l’a vu ces derniers temps avec Shaqiri, Zakaria ou Freuler, pour ne citer qu’eux -, mais Xhaka, lui, il est toujours d’attaque. C’est un élément qui doit être pris en compte.»

En disgrâce du côté d’Arsenal après son énième coup de sang, Granit Xhaka bénéficie donc toujours du soutien des dirigeants et du staff de l’équipe nationale.

Mikel Arteta défend aussi Granit Xhaka

Manager d’Arsenal et de Granit Xhaka, Mikel Arteta était en conférence de presse mardi matin, à la veille du match Arsenal – Southampton de mercredi. Il a été questionné sur l’expulsion de Xhaka mais a ostensiblement pris la défense de son joueur: «Quoi qu’il ait pu se passer, j’en suis désolé. Ce sont des choses qui peuvent arriver avec la pression, quand bien même cela n’excuse rien. Mais Granit n’est pas le seul joueur à avoir été touché par ce genre de réaction. Il sait, et nous savons tous, qu’il a connu un moment d’absence et qu’il a perdu ses nerfs. Il a fait une erreur, c’est clair. Mais nous en faisons tous. Et mon travail est aussi de protéger mes joueurs dans ces moments-là. Or, Granit Xhaka est un joueur très professionnel. Il a une manière positive d’aborder chaque session d’entraînement et il veut toujours faire les choses de la bonne manière. C’est ce qui compte pour moi.»

Votre opinion

12 commentaires