15.09.2020 à 18:00

Hockey sur glace«Tanner est un ami mais il ne m’a pas forcé la main»

Joël Vermin est heureux de retrouver son ami aux Vernets, convaincu qu’il a effectué le bon choix. Le Bernois a effectué son premier entraînement ce mardi à Genève.

par
Christian Maillard
Joël Vermin est content de cet épilogue et de porter désormais ce tricot de Ge/Servette.

Joël Vermin est content de cet épilogue et de porter désormais ce tricot de Ge/Servette.

DR

Après de longues semaines où on l’annonçait tantôt à Genève, Berne voire à Lugano, Joël Vermin a finalement posé ses affaires aux Vernets après que Lausanne et Ge/Servette se soient enfin mis d’accord sur ce transfert. Entre toutes les parties, tout est bien qui finit bien, comme l’on dit.

Joël Vermin, quel est votre sentiment après un été où on a beaucoup parlé de vous…

Je suis très content de cet épilogue et surtout très excité à l’idée de commencer cette saison ici à Genève. Je suis très content d’avoir pris la direction du bout du lac. C’est vraiment un plaisir car il y a beaucoup de talents dans cette équipe.

Joël Vermin (au centre) se réjouit de retrouver son copain Tanner Richard (à g.) et Noah Rod à Genève.

Joël Vermin (au centre) se réjouit de retrouver son copain Tanner Richard (à g.) et Noah Rod à Genève.

Eric Lafargue

Votre cœur a-t-il beaucoup balancé cet été entre Berne, Genève et Lugano ou il était évident pour vous que vous alliez rejoindre votre ami Tanner Richard aux Vernets?

Cela n’a pas été très compliqué pour moi de me décider. Comme Tanner jouait à Genève, on en a forcément parlé entre nous. Mais il ne m’a pas forcé la main. Il m’a dit que je devais faire ce qui était bien pour moi.

Et de venir à Genève c’était bien pour vous?

Oui car j’adore cette région. À chaque fois que je venais rendre visite à Tanner, je trouvais la ville très jolie. Et puis, sportivement il y avait une très belle équipe. Du coup, je me suis dit qu’il y avait de quoi faire quelque chose de bien ici avec Genève-Servette!

D’autant plus que vous allez pouvoir à nouveau jouer avec votre ami. C’était un plus, non?

Oui, je suis en effet content de pouvoir rejouer avec Tanner. Nous étions ensemble à Syracuse Crunch (AHL) durant trois saisons. Là-bas, nous habitions dans le même appartement. Alors oui, nous sommes très proches. C’est forcément un plaisir de le retrouver ici à Genève.

Nous avons une très belle équipe et on a les moyens de jouer le top 4 de la ligue»

Joël Vermin, nouvel attaquant de GE Servette

Vous aviez une faim de Lion, désormais vous voilà dans la peau d’un rapace. Qu’est-ce que cela vous inspire? Que l’aigle est un très joli animal. D’ailleurs, quand je venais aux Vernets avec Lausanne, j’ai toujours eu du plaisir à voir voler Sherkan au-dessus de nos têtes. Il est vraiment très impressionnant. Je me réjouis de le voir de plus près.

Votre objectif avec le GSHC est de battre à tout prix le LHC ou de soulever le trophée?

Comme je l’ai dit nous avons une très belle équipe et on a les moyens de jouer le top 4 de la ligue. Mon but est juste d’aider Genève-Servette à gagner des matches, pas seulement contre le Lausanne HC…

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
7 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

TchaoGuignol

15.09.2020 à 18:43

Il est marié avec enfants Tanner ? Il a intérêt à se méfier... En tout cas on va pas trop regretter Vermin du côté de la Vaudoise

Leon Camel

15.09.2020 à 18:21

4 articles sur ce transfert, faut vraiment avoir rien d'autre à faire...

Keskil Ekkon

15.09.2020 à 18:17

Quand on parle de la Vermin, elle commence à vous gratter...