Hockey sur glace: Tanner Richard peut illuminer n'importe quel match

Publié

Hockey sur glaceTanner Richard peut illuminer n'importe quel match

Le joueur de centre de GE Servette ne vit pas la meilleure période de sa carrière. Mais son génie peut éclater à chaque instant.

par
Sport-Center

Tanner Richard est aussi agaçant que talentueux. Et qu'est-ce qu'il est talentueux!

Lorsqu'il est dans un bon soir, l'attaquant peut décider à lui seul de l'issue de la rencontre. Un coup de patin ravageur, des passes précises et parfois même un sens du but très affûté. Depuis son retour de blessure, il n'a vécu qu'une seule soirée de gala. C'était le 19 novembre. Pour son troisième match après son retour, le Canado-Suisse avait battu Rapperswil quasi tout seul avec quatre passes décisives. Quatre inspirations qui ont régalé ses coéquipiers. Lorsqu'il est dans pareille forme, on se dit que Tanner Richard n'a rien à faire en Suisse. Son talent seul devrait lui permettre de patiner de l'autre côté de l'Atlantique.

Une inspiration géniale

Mais la réalité est autre. Le No 71 peut également passer à travers certains matches. Cela fait partie de «l'expérience Tanner Richard». Mardi, face à Davos, le joueur de centre n'a pas été en réussite. On l'a vu taper furieusement sa crosse sur la glace. Il faut dire que cela fait quelques rencontres qu'il rumine une frustration bien légitime.

Et puis il a s'est mis sur «ON». Depuis l'arrondi, il a trouvé Noah Rod. Les 5'815 spectateurs et ses 20 coéquipiers n'auraient probablement pas imaginé faire passer la rondelle à cet endroit. Mais Tanner Richard était convaincu de la réussite de son entreprise. A raison puisque Noah Rod a pu trouver la faille.

Peu après, Tommy Wingels a donné la victoire à son équipe. Sans l'impulsion du détonateur Tanner Richard, GE Servette se serait incliné contre Davos. Il fait partie de ces joueurs capables de décider de l'issue d'un match. Ils sont rares dans la ligue et les Genevois ont de la chance de le posséder dans leurs rangs. Pour le meilleur (souvent) et pour le pire (parfois). L'un ne va pas sans l'autre.

Grégory Beaud, Genève

Retrouvez le fil de match ici

Genève-Servette - Davos 3-2 ap (0-1 0-0 2-1)

Les Vernets, 5815 spectateurs. Arbitres: MM. Stricker, Hugenbühler; Dreyfus et Progin.

Buts: 3e Ambuehl 0-1. 43e Miranda (Winnik) 1-1. 53e Lindgren (Du Bois) 1-2. 60e Rod (Richard, Jacquemet/6 c 5) 2-2. 64e Wingels (Tömmernes) 3-2.

Genève-Servette: Mayer; Jacquemet, Tömmernes; Völlmin, Maurer; Mercier, Le Coultre; Wingels, Richard, Rod; Miranda, Fehr, Winnik; Riat, Smirnovs, Maillard; Tanner, Kast, Douay; Aeby, Molinari. Entraîneur: Emond.

Davos:Van Pottelberghe; Rantakari, Jung; Du Bois, Barandun; Kienzle, Stoop; Heinen; Ambuehl, Lindgren, Palushaj; Hischier, Corvi, Tedenby; Herzog, Aeschlimann, Egli; Meyer, Bader, Kessler; Frehner. Entraîneur: Wohlwend.

Notes: Genève-Servette sans Charlin, Vouillamoz, Cajka, Patry (équipe nationale), Wick, Smons, Fritsche, Berthon (blessés), Karrer (malade) ni Bozon (suspendu). Davos sans Baumgartner (repos), Guerra, D.Wieser, M.Wieser, Paschoud (blessés), Eggenberger (surnuméraire) ni Nygren (étranger surnuméraire). Tir sur les montants: Rod (15e) et Le Coultre (39e). Temps mort: Davos (54e).

Pénalités:5 x 2' contre Genève-Servette; 4 x 2' contre Davos.

Ton opinion