05.10.2019 à 14:59

FootballTasar: «On veut prouver qu'on est à notre place»

Le milieu Grenat évoque le derby livré à Neuchâtel ce samedi soir. Les points valent cher pour les deux équipes romandes.

par
Daniel Visentini Genève
Varol Tasar le reconnaît: l'euphorie du début de saison s'est envoléE dans les rangs servettiens.

Varol Tasar le reconnaît: l'euphorie du début de saison s'est envoléE dans les rangs servettiens.

Keystone

Arrivé d’Aarau cet été, Varol Tasar a fêté ses 23 ans vendredi. Il aimerait bien souffler les bougies à la Maladière, avec une victoire servettienne sur Xamax, samedi soir. En l’absence de Stevanovic, Tasar devrait retrouver le flanc droit du milieu grenat, lui qui évoluait à gauche jusque-là. Rencontre avant derby.

Varol Tasar, vous êtes un peu à l’image de Servette: vous avez très bien commencé et depuis le mois de septembre, vous éprouvez des difficultés. D’accord?

Je viens d’Aarau, je suis nouveau dans l’équipe, il est normal qu’il puisse y avoir des hauts et des bas, on parle encore d’une période d’adaptation. Cela vaut aussi pour d’autres joueurs, également pour l’équipe. Mais Servette n’est pas en crise, nous restons forts même s’il nous faut retrouver le jeu du début de saison.

À quel point ce Xamax-Servette de ce samedi est-il déjà capital?

C’est un match important, bien sûr! Il marque le début du deuxième tour, nous sommes sur une série de trois matches pour un seul point, il y a eu l’élimination en Coupe. La période est un peu compliquée pour nous. L’euphorie du début de saison n’est plus là, mais nous voulons tous démontrer que nous sommes à notre place en Super League. Et que nous pouvons pratiquer le foot des débuts, même sans l’euphorie d’avant. Nous voulons forcément les trois points, peut-être faudra-t-il se contenter d’un seul, je ne sais pas. Mais la défaite, je ne veux pas l’envisager.

Comment voyez-vous votre rôle dans les schémas servettiens?

Je suis un joueur offensif, sur les côtés. J’étais titulaire au début, un peu moins ces derniers matches, mais c’est compréhensible. Le coach gère son effectif, il m’a ménagé, il reste beaucoup de matches encore. Pour le reste, je regarde toujours devant. Je sais aussi ce que je dois apporter défensivement: le staff technique me parle de l’importance du travail défensif. Contre Xamax, je ferai les deux.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!