Coronavirus: Task force pour la formation professionnelle
Publié

CoronavirusTask force pour la formation professionnelle

Le nouvel organe, voulu par Guy Parmelin, doit aider les jeunes à trouver une place d'apprentissage et les entreprises combler leurs postes vacants.

Les jeunes devraient pouvoir trouver une place d'apprentissage d'ici août et les entreprises combler leurs postes vacants. Une task force réunissant les cantons, les partenaires sociaux et la Confédération devrait les soutenir jusqu'à fin 2020.

Le conseiller fédéral Guy Parmelin a chargé le Secrétariat d'État à la formation de mettre en place cette task force temporaire baptisée «Perspectives apprentissage 2020», annonce jeudi le Département de l'économie.

Le nouvel organe devra analyser l'évolution du marché des places d'apprentissage et prévoir des mesures de stabilisation flexibles et efficaces en cas de déséquilibre. L'objectif est de fournir aux cantons, aux entreprises formatrices et aux jeunes le meilleur soutien possible dans l'attribution des places et de renforcer les moyens des acteurs sur le terrain.

Depuis la mi-mars, un groupe de travail sur le recrutement des apprentis effectue déjà des travaux préparatoires. La Suisse a l'expérience de la gestion de crises des places d'apprentissage. Elle dispose d'instruments et de bases légales permettant le recours rapide aux fonds d'encouragement de projets. Mais la pandémie exige une procédure coordonnée entre tous les partenaires de la formation professionnelle.

(ats)

Votre opinion