28.08.2015 à 06:28

Marché du travailTaux de chômage à 3,3%, du jamais vu au Japon

Le taux de chômage au Japon a atteint en juillet 3,3%, soit le plus bas niveau depuis près de 20 ans.

De très nombreuses enseignes placardent des annonces d'emploi sur leur vitrine, une situation qui ne s'était pas vue depuis des années à Tokyo.

De très nombreuses enseignes placardent des annonces d'emploi sur leur vitrine, une situation qui ne s'était pas vue depuis des années à Tokyo.

ARCHIVES, Keystone

Le taux de chômage au Japon est redescendu en juillet à 3,3% de la population active, avec des conditions qui se sont encore améliorées pour ceux qui cherchent un travail, puisqu'on recensait alors 121 offres d'emploi pour 100 demandes, du jamais vu en 23 ans et demi.

Le mois dernier, le taux de chômage a retrouvé son niveau d'avril et mai, 3,3%, le plus bas niveau depuis près de 20 ans, selon les statistiques publiées ce vendredi 28 juillet par le ministère des Affaires intérieures.

Le ratio de chômage masculin est retombé à 3,5% (-0,1 point), mais celui des femmes s'est élevé de 0,1 point à 3,2%.

Percevant des chances croissantes de trouver un travail, plus de femmes se mettent en quête de poste et entrent ainsi momentanément dans les statistiques du chômage jusqu'à ce qu'elles soient embauchées.

Le mois dernier, étaient recensés 2,2 millions de chômeurs pour une population au travail de quelque 63,8 millions d'individus.

Pénurie dans certains secteurs

Il existe au Japon une réelle pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs comme la restauration et le commerce du fait d'un flux grandissant de touristes et voyageurs d'affaires étrangers.

De très nombreuses enseignes placardent des annonces d'emploi sur leur vitrine, une situation qui ne s'était pas vue depuis des années à Tokyo.

Le monde du BTP est aussi à la recherche de nombreux travailleurs pour préparer les jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Malgré ces bonnes circonstances de nature à favoriser des emplois moins précaires et des salaires meilleurs, les citoyens japonais se montrent très prudents sur le volet de la consommation, ce qui constitue un gros handicap pour une reprise durable de la croissance.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!