Hockey sur glace: Tavares: l'incarnation du talent

Publié

Hockey sur glaceTavares: l'incarnation du talent

L'attaquant des Islanders réalise tout un numéro en prolongation, deux buts et un record pour El Nino, la surprise Niemi, la bourde du gardien des Canes, la charge de Kadri à un officiel: l'essentiel de l'actu du hockey nord-américain.

par
Emmanuel Favre
Dr

1. Quel numéro de Tavares!

On regarde, on re-regarde et on dit «wow».

Quel numéro de John Tavares, des Islanders de New York, dans la prolongation du duel contre les Flyers de Philadelphie!

L'ex du SCB (il y avait joué lors du dernier lock-out) a enrhumé Sean Couturier avant d'offrir le but de la victoire à Josh Bailey.

Les Isles se sont imposés 4-3.

Et Tavares a donné un cours d'abnégation à la planète hockey. Dommage que le talent ne soit pas contagieux…

2. Niederreiter, force 2

Nino Niederreiter a été le grand bonhomme dans la victoire du Wild du Minnesota à Buffalo (5-4).

L'ailier grison, qui a mérité la première étoile, a allumé deux fois la lampe.

Il a scoré le 3-1.

Et le 4-2.

Le Suisse connaît une séquence incroyable: il a fait trembler les cordages lors des cinq derniers matches et porté son total en carrière à 101 buts. Il s'agit d'un nouveau record de Suisse (le retraité Mark Streit en était à 100).

Un autre Helvète a griffé la feuille des pointeurs: Sven Bärtschi (Canucks de Vancouver), qui a obtenu une mention d'aide à Pittsburgh, où son club a gagné 5-2.

Deux Suisses ont manqué leur tir au but dans les «loteries» de fin de match:

Kevin Fiala (Prédateurs de Nashville) contre le Canadien de Montréal. Mais son équipe a souri (3-2).

Et Nico Hischier (Devils du New Jersey) contre les Bruins de Boston dans une série qui a eu besoin de 22 tireurs avant de connaître un vainqueur (les BB).

A l'interview, le Valaisan n'a pas masqué sa frustration.

A noter que Sven Andrighetto, de l'Avalanche du Colorado, a été contraint de suivre la rencontre contre Dallas (3-0) depuis la passerelle de presse.

Et que Reto Berra (Ducks d'Anaheim) était le substitut de John Gibson face aux Golden Knights de Las Vegas.

3. Niemi répond aux moqueries

Le Canadien de Montréal, défait aux tirs au but à Nashville, a ramené un point qui n'était pas escompté.

Le CH s'était présenté sur les terres de PK Subban (son ancien défenseur échangé contre Shea Weber) avec une équipe amochée (Price et Weber blessés).

Avant le match, le constat était le suivant:

Dans les buts, il y avait donc Antti Niemi (6.43 buts reçus par match cette saison). Cela laissait augurer une monstrueuse débandade et des journalistes réputés ont même pris des paris en ondes.

Le goalie finlandais n'a pas obtenu de blanchissage (dommage pour la pari). Mais le vétéran (33 tirs, 31 arrêts) a été le grand bonhomme des Habs.

L'intéressé, lui, a savouré une petite revanche.

Comme quoi les chiffres sont parfois comme les éléphants…

4. Oups

Scott Darling, le gardien des Hurricanes de la Caroline, a connu un embarrassant moment de solitude face aux Rangers de New York (victorieux 6-1).

Mika Zibanejad, lui, a probablement réussi le but le plus facile et le plus inattendu de sa carrière.

5. Une charge au cachot

Comment dire? Ouais, affirmer que Nazem Kadri, des Maple Leafs de Toronto, ne sera jamais le Mozart du hockey, n'est pas faire injure à l'imposant joueur de centre.

Le bonhomme a du tempérament.

Un peu trop probablement.

Le préposé au cachot des Panthers de la Floride ne pourra pas prétendre le contraire.

Ton opinion