Procès: Taylor Swift marque des points sans rien faire
Actualisé

ProcèsTaylor Swift marque des points sans rien faire

La chanteuse est en conflit avec David Mueller qu'elle accuse d'agression sexuelle. Ce dernier «perd» les éléments qui auraient pu l'aider.

par
Cover Media
Taylor Swift a répondu à la plainte de David Mueller par une autre plainte pour agression sexuelle. Procès le 15 août.

Taylor Swift a répondu à la plainte de David Mueller par une autre plainte pour agression sexuelle. Procès le 15 août.

Visual / Chris Delmas

Taylor Swift est en procès contre l’ancien animateur de radio David Mueller, qui lui reproche d’avoir menti sur l'agression sexuelle dont elle l'accuse. D’après le Denver Post, il aurait perdu des enregistrements clefs pouvant servir de preuve.

David Mueller a porté plainte contre Taylor Swift en septembre 2015 en affirmant avoir perdu son poste à la station de radio Kygo à cause d’elle. Il reproche à la superstar de l’avoir accusé à tort de l’avoir pelotée et d’avoir remonté sa jupe alors qu’elle se trouvait en coulisses lors d’un concert en 2013. Il demande 3 millions de dollars de dommages. Taylor Swift a répondu en déposant à son tour une plainte pour agression sexuelle et voie de fait.

D’après des documents obtenus par le Denver Post, mercredi (19 juillet 2017), le juge William Martinez aurait reproché à David Mueller d’avoir perdu une preuve clé sur plusieurs appareils électroniques. Le juge a déclaré que l’ancien animateur de radio pouvait être interrogé par les avocats de la chanteuse sur cette preuve manquante, qui comprenait un enregistrement de deux heures, enregistré par David Mueller lors d’une conversation avec son patron la veille du jour où a été congédié en juin 2013.

Quatre appareils perdus

D’après la déclaration du juge William Martinez, l’ancien animateur avait enregistré la conversation sur son téléphone portable et l’avait transférée sur un ordinateur portable. Il a transmis des extraits à son avocat, mais a reconnu qu’il avait accidentellement perdu l’enregistrement original en détruisant ou perdant quatre appareils électroniques. Le juge a écrit qu’il ne croyait pas que David Mueller a détruit ses appareils intentionnellement et n’a pas déclaré inadmissibles les enregistrements, mais a insisté sur le fait qu’il pouvait être interrogé à propos de sa perte. Robert Call affirme avoir licencié David Mueller après qu’il ait changé sa version de l’histoire quand il s’est retrouvé confronté aux accusations de Taylor Swift, en niant au départ l’agression, puis en affirmant que tout contact était accidentel.

Du café sur le PC

En reconnaissant que les enregistrements auraient pu être des preuves déterminantes pour l’affaire, David Mueller a expliqué que les appareils n’étaient plus disponibles en tant que preuve pour diverses raisons. Il a notamment précisé avoir maladroitement renversé du café sur son ordinateur. Le juge a reproché à l’ancien animateur de radio d’avoir perdu l’intégralité de l’enregistrement, en écrivant qu’il était inexplicable qu’il ait pu être aussi négligent avec la preuve qui aurait pu l’aider à prouver que sa version des faits était vraie.

Une date de procès a été fixée pour le 17 août prochain.

Votre opinion