Voile: «Team New Zealand» a fait le break
Publié

Voile«Team New Zealand» a fait le break

Le défi néo-zélandais, qui a remporté les deux régates au programme ce lundi, mène désormais 5-3 en Coupe de l’America. Il pourrait être sacré dès mardi.

La huitième régate de la finale de la Coupe de l’America a été folle entre «Team New Zealand» (à g.) et «Luna Rossa» (à dr.).

La huitième régate de la finale de la Coupe de l’America a été folle entre «Team New Zealand» (à g.) et «Luna Rossa» (à dr.).

Getty Images

«Team New Zealand» mène désormais 5-3 en Coupe de l’America, après ses deux victoires dans les régates de lundi, dont une qui a été le fruit d’une remontée spectaculaire.

Les tenants du titre se sont d’abord imposés avec 58 secondes d’avance dans la première régate contre le défi italien «Luna Rossa». Mais dans la seconde course, alors que cette quatrième journée semblait s’acheminer encore vers une égalité, avec une victoire de chaque côté, le sort a frappé «Luna Rossa».

L’équipage mené par Jimmy Spithill comptait jusqu’à 4 minutes 27 d’avance, avec «Team New Zealand» incapable de soulever la coque de son voilier, quand le vent est tombé dans le port d’Auckland. Comme la veille, quand la météo avait forcé l’annulation des courses du jour.

Luna Rossa s’est alors retrouvé à son tour la coque dans l’eau, privé de la vitesse de ses foils, tandis que l’équipage de Peter Burling parvenait à faire s’envoler à nouveau son bateau. Pour ne rien arranger, le défi italien a raté une manœuvre et s’est vu infliger une pénalité pour sortie des limites de la course. Et les Kiwis n’ont eu qu’à rattraper leur retard, pour finalement l’emporter avec 3 minutes 55 d’avance.

«C’est sûrement la course la plus bizarre que j’aie jamais vue, a lâché le skipper de «Team New Zealand». «Passer de quatre minutes de retard à une victoire avec quatre minutes d’avance, c’est assez incroyable. Une manœuvre bâclée de Luna Rossa et c’était fini.»

Menant 5-3, les Néo-Zélandais peuvent désormais être sacrés dès mardi, à condition de gagner les deux courses au programme.

Dans la baie d’Auckland, le public néo-zélandais est prêt à célébrer la victoire de «son» bateau.

Dans la baie d’Auckland, le public néo-zélandais est prêt à célébrer la victoire de «son» bateau.

Getty Images
(AFP)

Votre opinion