Tennis - Teichmann frustrée puis qualifiée, Golubic éliminée

Publié

TennisTeichmann frustrée puis qualifiée, Golubic éliminée

La Biennoise a débuté son US Open par un changement de t-shirt avant de disposer de Cristina Bucsa. Au bout du suspense, Viktorija Golubic a fini par plier contre Bianca Andreescu.

par
Jérémy Santallo
Photo d’illustration de Jil Teichmann.

Photo d’illustration de Jil Teichmann.

AFP

Peu avant 19 heures, à Flushing Meadows mardi, l’US Open de Jil Teichmann a débuté par un léger contretemps. La Biennoise de 24 ans venait tout juste d’arriver sur le court 15 qu’elle était aussitôt renvoyée au vestiaire. La raison? Le logo d’un sponsor bancaire visible sur le devant de son t-shirt. Frustrée, la Suissesse s’est heurtée à un «non» catégorique du superviseur et a dû aller changer de haut.

C’est peut-être cette entrée en matière un poil chaotique qui a perturbé les plans de la récente finaliste du Masters 1000 de Cincinnati. Opposée à une qualifiée, l’Espagnole Cristina Bucsa (23 ans, WTA 161), la 44e joueuse mondiale n’a pas offert toutes les garanties nécessaires au service, ne passant qu’une première balle de service sur deux au cours des 79 minutes qu’elle passa sur le terrain.

Mais comme de l’autre côté du filet, Cristina Bucsa a péniblement remporté quatre mises en jeu (seulement 43% de points gagnés derrière sa première balle de service), Jil Teichmann a fini par s’en sortir sans trembler, 6-3 6-4. La native de Barcelone devra hausser le ton jeudi contre l’Estonienne Anett Kontaveit (WTA 28) si elle veut disputer le premier 3e tour de sa carrière en Grand Chelem.

Golubic au bout de la nuit

Quelques heures plus tard, à 00h50 heure de New York, Viktorija Golubic s’est inclinée au bout du suspense face à Bianca Andreescu 7-5 4-6 7-5 après un combat long de 2h48 dans le stade Arthur Ashe. La Zurichoise de 28 ans, qui restait sur quatre échecs d’affilée au 1er tour du tournoi new-yorkais, devra attendre pour connaître le goût de la victoire dans le tableau principal de Flushing Meadows.

Bianca Andreescu (à gauche) et Viktorija Golubic au filet après leur rencontre du 1er tour.

Bianca Andreescu (à gauche) et Viktorija Golubic au filet après leur rencontre du 1er tour.

AFP

Dans la foulée de son été de rêve – quart de finale à Wimbledon et médaille d’argent en double aux JO de Tokyo –, «Viki», désormais classée au 45e rang mondial, a trouvé de la profondeur et fait jouer la championne de 2019, jamais aussi peu à l’aise que lorsqu’elle doit frapper dans la précipitation. Mais à 5-4 en sa faveur, Golubic a pris de plein fouet la puissance d’Andreescu et perdu 12 points d’affilée.

La Canadienne, 7e joueuse mondiale malgré une année blanche 2020 (blessures), a ensuite connu un coup de mou, physique d’abord, tennistique ensuite. Elle a lâché son service à 4-4 et cette fois, Golubic a pu conclure le set. Tout s’est donc joué dans la manche décisive. Mais la Suissesse a pris les commandes (4-2) avant de voir Andreescu ressusciter à nouveau dans le «money time» de la partie.

Ton opinion