Laax (GR) – Téléphérique trop lourd: le poids du chargement mal calculé
Publié

Laax (GR)Télécabine trop lourde: le poids du chargement mal calculé

De nouvelles informations émergent quant aux erreurs qui pourraient avoir mené à la surcharge d’une cabine transportant 35 personnes début janvier à Laax.

1 / 3
L’impact de la cabine contre la colline.

L’impact de la cabine contre la colline.

20 Min Community
Le système automatique de surveillance de la surcharge de la cabine était désactivé.

Le système automatique de surveillance de la surcharge de la cabine était désactivé.

Nicholas Illiano
Le frein d’urgence aurait dû être actionné plus tôt.

Le frein d’urgence aurait dû être actionné plus tôt.

Philippe Ruggli.

Après l’incident du téléphérique de Laax (GR), les premiers résultats d’une enquête interne sont désormais disponibles. Elle pointe une série d’erreurs. Grosse frayeur le 5 janvier dernier pour les passagers d’une télécabine de la station grisonne: soudainement la cabine a frôlé la cime des arbres et a même touché le sol. Le conducteur a actionné le frein d’urgence, quelques passagers ont perdu l’équilibre. Une femme s’est blessée au doigt suite à une chute.

La «NZZ» a pu consulter les premiers résultats d’une enquête interne provisoire. Il en ressort que plusieurs erreurs ont été commises. Premièrement, le système qui devrait automatiquement indiquer une charge trop importante de la cabine était défectueux.

Un tel dispositif n’est pas obligatoire si la télécabine transporte uniquement des personnes. Apparemment, c’est pour cette raison qu’il a été décidé en décembre de le désactiver. Mais le technicien responsable aurait dû par conséquent prononcer une interdiction de transport de matériel pour cette cabine, ce qui n’a pas été fait. La télécabine a malgré tout été utilisée pour acheminer des tonnes de matériel en prévision du Laax Open (qui s’est tenu du 11 au 15 janvier), l’un des plus grands événements de snowboard en Europe.

Freinage d’urgence trop tard

En principe, la cabine aurait pu supporter 10,1 tonnes de chargement, passagers compris, avant que le système ne bloque le départ de la cabine. Le technicien responsable le jour de l’accident a mal calculé le poids du chargement additionné à celui des 35 personnes transportées et la cabine pesait au final 10,4 tonnes, selon l’enquête préliminaire.

On apprend aussi que le conducteur aurait théoriquement dû stopper les machines dès que la cabine avait commencé à toucher le haut des arbres. Le document ne dit pas pourquoi le freinage d’urgence n’a pas été actionné plus tôt. L’enquête conclut que l’expérience a été certes désagréable pour les personnes concernées, mais qu’il n’y aurait pas eu de réel danger.

Le fait qu’une telle enquête ait déjà été menée est important, a déclaré le Service suisse d’enquête de sécurité (SESE) à «20 Minuten». Ce dernier examine cet incident en tant qu’instance indépendante. On ne sait pas encore quand les résultats de son enquête seront publiés.

(Katja Fässler/jba)

Votre opinion