Législatives 2022: Télévision: le grand moment de solitude d’une élue RN

Publié

Législatives 2022Télévision: le grand moment de solitude d’une élue RN

Invitée sur France 3, Mélanie Fortier n’a pas su répondre à une simple question qui lui était posée. «Est-ce qu'on pourra couper cette partie?», a-t-elle demandé, alors que l’émission était en direct.

par
Laurent Siebenmann
L’élue RN, Mélanie Fortier, a été incapable de répondre à une question qui lui a été posée, en direct sur France 3.

L’élue RN, Mélanie Fortier, a été incapable de répondre à une question qui lui a été posée, en direct sur France 3.

Twitter

Mélanie Fortier se souviendra longtemps de son premier passage à la télévision. Invitée sur le plateau de France 3 dans le cadre des élections législatives, cette élue du Rassemblement National a perdu tous ses moyens, après une simple question posée par la journaliste Elsa Bezin.

Après près de quarante minutes d'échanges, alors que les représentants LR et LFI débattaient autour de leur programme sur les hôpitaux et les écoles, la présentatrice a interrogé, sur la même thématique, l’élue du RN: «Quel service public vous souhaitez au Rassemblement national? Quelle politique?»

C’est à ce moment que Mélanie Fortier a semblé se figer. «C'est-à-dire?», a-t-elle demandé, l’air visiblement à la peine. «Quelle est votre politique en matière de service public? Qu'est-ce que vous voulez au Rassemblement national? Quelle est votre position? Je rebondis sur ce qui vient d'être dit en face de vous», a enchaîné Elsa Bezin.

Manifestement peu préparée, Mélanie Fortier avoue alors: «En fait, je n'ai pas tellement compris la question.» Elsa Bezin pose une troisième fois sa question: «Marine Le Pen, quel service public elle veut aujourd'hui en France?» Mais rien ne se passe.

C’est alors que l’élue du RN lâche, penaude: «Je suis désolée... Est-ce qu'on pourra couper cette partie? Je n'ai vraiment pas compris cette question.» Sauf que l’émission était en direct. Impossible, dès lors, de procéder au moindre montage. D’où l’air encore plus gêné des autres invités de France 3.

Moquée sur les réseaux sociaux depuis quelques heures, Mélanie Fortier a réagi sur Twitter: «Première TV, premier moment d'hésitation, très heureuse de voir que certains en font un buzz, mais la défense du service public est un chantier si important que je me propose d'en échanger avec tout un chacun durant cette campagne.»

Ton opinion

30 commentaires