Bienne - Temple autogéré, la Coupole vivra une seconde jeunesse
Publié

BienneTemple autogéré, la Coupole vivra une seconde jeunesse

Le monument suisse de la culture alternative sera rénové et agrandi, dans un quartier en pleine mutation. Visite en images, au fil du temps.

par
Vincent Donzé
1 / 19
Une maquette de la coupole a servi de support à un financement participatif.

Une maquette de la coupole a servi de support à un financement participatif.

Lematin.ch/Vincent Donzé
Le parking qui se trouvait devant la coupole est désormais souterrain, après une dépollution du sous-sol.

Le parking qui se trouvait devant la coupole est désormais souterrain, après une dépollution du sous-sol.

Lematin.ch/Vincent Donzé
La scène est musicale, mais pas seulement: le théâtre ou le cirque y ont leur place.

La scène est musicale, mais pas seulement: le théâtre ou le cirque y ont leur place.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Bonne nouvelle pour les animateurs du Centre autonome de jeunesse (CAJ) de Bienne: le financement participatif lancé pour apporter leur pierre à l’édifice s’est clos sur une recette de 92 147 francs qui permet d’assurer la rénovation de la Coupole

L’objectif minimal du crowdfunding s’élevait à 70 000 francs, alors que le but optimal était fixé à 150 000 francs. Le premier palier servira à rénover l’intérieur de la Coupole, mais la récolte se poursuit par différentes actions, pour voir encore plus beau. Ainsi, une exposition de tableaux ponctuée par une vente aux enchères est prévue du 28 août au 5 septembre.

Temple de la culture alternative, la Coupole sera rénovée dès cet automne pour une réouverture prévue à l’automne 2023. Les travaux incluant une deuxième scène sont estimés à 5,2 millions de francs. Tout sera insonorisé, vu la proximité d’une résidence et d’un hôtel en construction, dans un quartier en pleine mutation.

Né en 1968

Vu de l’Office fédéral de la culture, le CAJ «donne un exemple de ce que signifient l’autogestion et la libre participation». Toutes les décisions sont prises en assemblée générale et l’utilisation de la Coupole est régie par un règlement de 26 pages, lequel stipule par exemple que «l’eau est gratuite à tout moment et immédiatement».

Le projet de la Coupole est né en 1968, avec la création du Centre autonome de jeunesse qui en est le dépositaire. Le bâtiment a servi dès 1971, avec un premier concert en 1975. Léo Ferré s’y est produit parmi d’autres, mais la réputation de la Coupole s’est forgée dans la culture hip-hop.

Votre opinion