Publié

PoliceTentative d'homicide à Prilly

Dans la nuit de vendredi à samedi, une femme a été grièvement blessée au couteau dans un appartement à Prilly. Ses jours ne sembleraient pas en danger.

par
Communiqué
DR GoogleMap

Vendredi 9 août 2013, peu avant minuit, un témoin a avisé la centrale d'engagement et de transmission (CET) de la Police cantonale, via le numéro d'appel d'urgence 117, qu'une personne était blessée dans un appartement situé à Prilly. Une patrouille de la Police Ouest lausannois (POL) s'est rapidement déplacée à cet endroit constatant qu'une femme gisait au sol dans le logement en question, grièvement blessée à l'abdomen. Elle a été prise en charge peu après par un médecin et les ambulanciers, puis conduite au CHUV. Cette femme a pu donner des indications aux policiers sur l'auteur des faits, un ami, qui avait quitté l'endroit après l'avoir agressée avec un couteau. Ce Suisse de 28 ans, domicilié dans la commune, s'est annoncé dans l'intervalle à la police et a été interpellé au centre de la localité par une patrouille de la POL. Il était sous l'influence de l'alcool. Entendu par les inspecteurs de la Police de sûreté, il a reconnu être l'auteur, s'expliquant partiellement sur son geste. Il s'agirait selon lui d'une dispute de couple qui a mal tourné. La victime est une ressortissante brésilienne âgée de 45 ans, domiciliée à Prilly.

L'auteur est un ami de la victime. Il a pris la fuite après son geste, mais s'est annoncé peu après à la police. Il a été interpellé et mis à disposition des enquêteurs de la Police de sûreté s'expliquant partiellement sur les faits. Le procureur a ouvert une instruction pénale. Les inspecteurs de la Police de sûreté poursuivent les investigations afin d'établir les circonstances de ce drame, sous la direction du procureur de service. Cette tentative d'homicide a nécessité l'intervention d'un médecin du SMUR, d'une ambulance avec 2 ambulanciers de la compagnie STAR, de plusieurs patrouilles de la POL, des gendarmes du Centre d'intervention régional (CIR) Centre, d'un conducteur de chien de la Gendarmerie et des inspecteurs de la division criminelle et de l'identité judiciaire de la Police de sûreté.

Ton opinion