20.01.2017 à 08:18

MarathonTentative de record du monde: Bekele chute au départ

L'Ethiopien, qui rêvait de détenir trois records du monde simultanément, a dû abandonner. Son compatriote Tamirat Tola s'est imposé dans un excellent temps de 2h04'11 à Dubaï.

Kenenisa Bekele a chuté au départ avant d'abandonner.

Kenenisa Bekele a chuté au départ avant d'abandonner.

Twitter/Capture d'écran

L'Ethiopien Tamirat Tola a signé le 9e temps de l'histoire en remportant le marathon de Dubaï en 2h04'11. Il a longtemps été sur les bases du record du monde.

La course a été marquée par l'abandon de la star Kenenisa Bekele. Selon son manager Jos Hermens, le triple champion olympique a été victime d'une bousculade au départ et est tombé, se faisant mal. Bekele est reparti comme il a pu mais a été lâché par le groupe de tête tête vers le 10e km. Il a jeté l'éponge juste après la mi-course, en se tenant la jambe gauche.

Bekele rêvait d'entrer dans l'histoire en devenant le premier à homme à détenir simultanément les records du monde des 5000 m, 10'000 m (déjà en sa possession) et du marathon. Son abandon, au milieu des rues désertes de Dubaï, reste une image forte. L'homme tentera de rebondir au marathon de Londres, le 23 avril.

Triplé pour les Ethiopiennes

Tola, médaillé de bronze du 10'000 m aux JO de Rio, a amélioré de 12'' le record du parcours et s'est hissé dans le «top 10» de tous les temps en pulvérisant de plus de deux minutes son record personnel. L'Ethiopien âgé de 25 ans a empoché 200'000 dollars pour sa victoire.

Jusqu'au 29e km, bien calé dans le sillage de ses deux lièvres kényans, il était même en avance sur les temps de passage du record du monde, de quoi envisager de toucher un bonus de 250'000 dollars en cas de réussite. Mais à Dubaï, malgré l'heure de départ extraordinairement avancée (06h30), le soleil tape fort dès 8h, et Tola a souffert de la chaleur sur les 10 derniers kilomètres.

Il s'est imposé devant ses compatriotes Mule Wasihun (2h06'46) et Sisay Lemma (2h08'04). Les Ethiopiens occupent douze des quinze premières places.

Devant une forte colonie de supporters des hauts plateaux à l'arrivée, les Ethiopiennes ont également fêté un triplé. Worknesh Degefa s'est imposée en 2h22'36, avec Dure Demise (2h22'57) et Yebrgual Melese (2h23'13) sur ses talons.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!