Transport aérien: Terreur sur un vol entre l'Australie et Bali
Publié

Transport aérienTerreur sur un vol entre l'Australie et Bali

Des passagers ont vécu un vrai cauchemar sur un vol d'AirAsia, quand l'avion a fait une chute de plus de 6000 mètres.

L'avion sur le tarmac de l'aéroport à Perth.

L'avion sur le tarmac de l'aéroport à Perth.

Un vol d'AirAsia à destination de Bali a été contraint de faire demi-tour et de rentrer à Perth, en Australie, après la dépressurisation de la cabine, les passagers évoquant leur terreur quand les masques à oxygène sont tombés du plafond.

La compagnie malaisienne a expliqué que l'avion avait subi «un problème technique» après son décollage dimanche.

D'après la presse australienne, l'appareil a dû rapidement perdre de l'altitude 25 minutes après le décollage, et passer de 9753 mètres à 3048 mètres d'altitude.

Des vidéos mises en ligne montraient les passagers angoissés, masque à oxygène sur le visage, sur fond de sirène hurlante, pendant que l'équipage demandait aux gens d'adopter la position de sécurité.

Excuses de la compagnie

«J'ai pris mon téléphone et j'ai envoyé un texto à ma famille, j'espérais simplement qu'ils le reçoivent», a raconté en larmes lundi Leah, une passagère, sur Channel Nine.

Une autre passagère a expliqué que la peur avait été d'autant plus grande que les gens ne comprenaient pas ce qu'il se passait.

«On ne savait pas ce qu'il se passait car les annonces étaient dans toutes les langues sauf en anglais», a-t-elle dit.

«La sécurité des passagers et de l'équipage est notre priorité», a déclaré la compagnie à bas coût dans un communiqué. «AirAsia présente ses excuses aux passagers pour la gêne occasionnée».

Plusieurs avions ont dû rebrousser chemin et rentrer en Australie ces derniers mois, dont un vol d'AirAsia à destination de Kuala Lumpur en juillet, la compagnie évoquant alors une collision avec un oiseau.

Un vol de Qantas pour Dallas a dû rentrer à Sydney en août quand le pilote avait constaté qu'il était impossible de rentrer les volets de l'appareil. Le même jour, un autre vol de Qantas en route pour Johannesburg était rentré à cause d'une fêlure sur un pare-prise.

(AFP)

Votre opinion