14.06.2017 à 10:57

Royaume-UniTerrorisme: des SAS déguisés en mendiants

Des forces spéciales se sont déployées dans les rues, déguisées en clochards. Elles doivent arrêter tout acte terroriste visant des civils.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Un clochard? Ou peut-être un soldat des forces spéciales agissant sous couverture.

Un clochard? Ou peut-être un soldat des forces spéciales agissant sous couverture.

Keystone

Les autorités britanniques ont mis en œuvre diverses mesures destinées à empêcher la répétition d'attaques comme celles de Londres. Elles ont ainsi déployé des membres des forces spéciales, les SAS (Special Air Service), dans les rues des principales villes.

Ces unités d'élite spécialisées entre autres dans le contre-terrorisme sont déguisées en mendiants ou en clochards afin de ne pas éveiller les soupçons, révèle le Mirror, qui cite des sources militaires.

Déployés après Manchester

«Il y a tellement de sans-abris que ces troupes peuvent opérer en tout discrétion. Quiconque serait tenté de s'en prendre à elles aurait une très mauvaise surprise», a déclaré l'une de ces sources, ajoutant que ces soldats ont été déployés après l'attentat de Manchester et qu'il est peu probable qu'ils soient rappelés de sitôt compte tenu de la menace terroriste toujours élevée en Grande-Bretagne.

Les autorités craignent que des terroristes ne cherchent à répéter des opérations visant des civils dans les rues et ces SAS doivent «apporter une réponse immédiate pour au moins réduire les pertes». Les soldats proviennent de l'escadron G de lutte contre-révolutionnaire. Ils sont déployés à proximité des centres commerciaux et des gares.

Collaboration avec la police

Ces SAS sont équipés de Heckler and Koch MP7, des armes automatiques réduites pouvant facilement être dissimulées. Ils embarquent également un ensemble médical d'urgence pour aider les victimes en cas d'attaques. Ils sont approvisionnés sur le terrain par des camarades en civil.

Ce n'est pas la première fois que les SAS sont déployés au Royaume-Uni, où ils ont déjà collaboré avec le MI-5 (la sécurité intérieure) ou les forces anti-terroristes de la police. Dans cette mission bien précise, ils ont l'autorisation d'ouvrir le feu sur des terroristes visant des civils.

Les policiers ont reçu l'ordre d'éviter ou de se tenir à l'écart des zones où opèrent ces unités. Ce qu'un porte-parole a refusé de confirmer, se bornant à déclarer qu'il ne commentait pas les sujets relatifs aux forces spéciales.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!