Etats-Unis: Test des moteurs de la nouvelle fusée SpaceX
Publié

Etats-UnisTest des moteurs de la nouvelle fusée SpaceX

Après de nombreux reports, le premier test d'allumage statique de la fusée Falcon Heavy a été un succès mercredi en Floride.

Le lanceur, doté de 27 moteurs produisant davantage de poussée que dix-huit Boeing 747, est considéré comme la fusée la plus puissante actuellement au monde.

Le lanceur, doté de 27 moteurs produisant davantage de poussée que dix-huit Boeing 747, est considéré comme la fusée la plus puissante actuellement au monde.

Keystone

La société américaine SpaceX a effectué mercredi en Floride, après de nombreux reports, le premier test d'allumage statique des moteurs de sa nouvelle fusée, la Falcon Heavy. Le test a duré douze secondes.

«La mise à feu des moteurs de Falcon Heavy ce matin s'est bien passée, produisant un bon panache de vapeur», a salué Elon Musk, fondateur et directeur général de la société, également sur Twitter. Il a ajouté que «le lancement aura lieu dans environ une semaine».

Le lanceur, doté de 27 moteurs produisant davantage de poussée que dix-huit Boeing 747, est considéré comme la fusée la plus puissante actuellement au monde. Il a été conçu pour transporter des astronautes et des équipements lors de missions vers la Lune et Mars. Il est seulement surpassé par la fusée Saturn V de la NASA, qui a emporté des astronautes des missions Apollo vers la Lune à la fin des années 1960 et au début de la décennie 1970.

Fusée réutilisable

Avec cette puissance, Falcon Heavy pourra mettre jusqu'à 63,8 tonnes en orbite terrestre basse, soit près de trois fois la charge que peut emporter le lanceur Falcon 9. Falcon Heavy, qui mesure 70 mètres de hauteur sur douze mètres de largeur, est en fait formé de trois Falcon 9 attachés de front pour former le premier étage sur lequel est installé un second étage.

Comme pour les tirs de Falcon 9, SpaceX va tenter de faire revenir se poser en douceur le premier étage de cette super-fusée pour pouvoir le réutiliser, permettant de réaliser une importante économie.

M. Musk avait reconnu en juillet que la construction de Falcon Heavy s'était avérée plus complexe qu'initialement anticipé. Il n'avait pas écarté le risque qu'elle n'atteigne pas l'orbite désirée lors de son premier vol ou qu'elle explose. «J'espère que Falcon Heavy sera alors assez loin du pas de tir pour ne pas causer de dégâts», avait-il dit, ajoutant: «Je considérerais même cela comme un succès».

C'est la raison pour laquelle aucune charge utile commerciale ou scientifique ne sera placée à bord pour le premier tir, mais elle devrait transporter la Tesla décapotable rouge d'Elon Musk tandis que joue la chanson «Space Oddity» de David Bowie. Si le lancement se passe bien, la voiture sera placée sur une orbite elliptique autour du Soleil à une distance similaire à celle de Mars.

(ats)

Votre opinion