Grande manifestation – Test géant réussi pour la Foire du Valais
Publié

Grande manifestationTest géant réussi pour la Foire du Valais

Alors que les craintes étaient bien réelles, la grande manifestation valaisanne a réussi son pari de tenir à distance la pandémie durant 10 jours. 14 000 tests effectués et moins de 15 positifs.

par
Eric Felley
Les organisateurs de la foire avaient tenu à ce que dans ses espaces, les visiteurs puissent vivre et se comporter sans contrainte.

Les organisateurs de la foire avaient tenu à ce que dans ses espaces, les visiteurs puissent vivre et se comporter sans contrainte.

FVS

Le directeur de la Foire du Valais, Samuel Bonvin, a décidé de présenter un bilan du grand rendez-vous qui a pris fin dimanche d’une manière originale. Au lieu du nombre de visiteurs, il a communiqué le nombre de sourires qui ont été faits, soit 2’625’000. Il explique son comptage dans «Le Nouvelliste»: «Des études ont déjà analysé le nombre de fois où un être humain sourit dans une journée. Un chiffre que nous avons ensuite transposé par le nombre d’heures passées en moyenne à la Foire du Valais».

Un exploit

Par contre, il ne donnera pas de chiffres sur la fréquentation. En 2019, la manifestation avait accueilli plus de 226’000 visiteurs. «Nous ne souhaitons pas donner de chiffres cette année, précise-t-il, car nous craignons que cela soit l’unique élément retenu de cette édition. Or, la tenue même de cette manifestation a été un petit exploit en soi. Certes, nous enregistrons une baisse, mais n’allons pas en dire plus». Samedi, il y avait tout de même 32’000 personnes, soit le même nombre qu’en 2019 pour la même journée. Seule ombre au tableau, les personnes de la tranche d’âge des 55 à 70 ans sont très peu venues.

«Tous les regards étaient portés sur nous»

C’est un exploit, car il y a quelques mois le scepticisme l’emportait quant à la possibilité de l’organiser cette manifestation avec la montée du variant Delta. Les organisateurs avaient cependant retenu la possibilité de le faire en exigeant le certificat Covid 19 à l’entrée, puis en laissant les visiteurs libres à l’intérieur, c’est-à-dire sans port du masque, ni restriction de personnes: «Tous les regards étaient portés sur nous, note Samuel Bonvin, politiques, sanitaires et publics. Avec un certificat Covid comme seule restriction, nous ne faisons pas de politique, ni de médecine, mais nous avons eu le courage d’aller au bout de notre mission, soit de générer des retombées pour des centaines d’acteurs économiques».

Une grande charge

Le directeur ne cache pas que le contrôle des certificats Covid et des cartes d’identité a été une «grande charge». Les frais de personnel, les infrastructures, la communication, les centres de tests ont coûté près de 250’000 francs: «Nous avons réalisé 14’000 tests en dix jours, et moins de 15 étaient positifs», constate-t-il. Voilà qui montre aussi qu’en Valais, l’épidémie est basse actuellement. La semaine dernière, la moyenne de nouveaux cas par jour était d’une vingtaine contre septante-cinq il y a un mois.

Votre opinion

153 commentaires