Publié

ScandaleTests manipulés: VW aurait été averti il y a des années

Les autorités allemandes ont exigé du No 1 mondial de l'automobile qu'il explique, d'ici au 7 octobre, comment il entend mettre aux normes européennes ses modèles diesel.

1 / 150
Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)

Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)

AFP
Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)

Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)

Keystone
Jusqu'à présent, les fabricants d'automobiles ne devaient faire tester leurs véhicules qu'en conditions de laboratoire. Les résultats ne reflétaient alors que peu leurs véritables émissions. A partir du 1er septembre, des réglementations strictes entreront en vigueur en Europe et en Suisse. (Dimanche 13 août 2017)

Jusqu'à présent, les fabricants d'automobiles ne devaient faire tester leurs véhicules qu'en conditions de laboratoire. Les résultats ne reflétaient alors que peu leurs véritables émissions. A partir du 1er septembre, des réglementations strictes entreront en vigueur en Europe et en Suisse. (Dimanche 13 août 2017)

Keystone

Les ennuis continuent pour le numéro un mondial de l'automobile.

Selon la presse dominicale allemande, l'équipementier Bosch avait averti, en 2007 le constructeur de l'illégalité des dispositifs installés sur des modèles diesel et des risques encourus.

Les autorités allemandes ont exigé de Volkswagen (VW) qu'il explique, d'ici au 7 octobre, comment il entend mettre aux normes environnementales nationales ses modèles diesel. Si Volkswagen ne respecte pas cette date butoir, l'autorité fédérale des transports (KBA) prévient, dans une lettre de deux pages, qu'il pourrait retirer son agrément à tous les modèles concernés. Cela aurait pour conséquence d'interdire la circulation des véhicules concernés sur les routes allemandes, selon Bild am Sonntag.

Le journal allemand ajoute que Bosch, qui a produit, en 2007, le logiciel en cause, avait prévenu le groupe qu'il n'était destiné qu'à des fins de tests. Il avait spécifié à la firme allemande que son installation sur les engins était «illégale».

Centaines de véhicules touchés

Sur sol helvétique, l'Office fédéral des routes (OFROU) a annoncé, vendredi soir, qu'il préparait une ordonnance permettant de retirer l'autorisation de vente des modèles incriminés. Il a aussi précisé que 180'000 moteurs diesel seraient susceptibles d'être truqués.

Un chiffre que Morten Hannesbo estime trop élevé. «Il devrait se situer à un niveau beaucoup plus bas», précise le directeur général d'Amag, le plus grand importateur de Volkswagen (VW) sur sol helvétique.

Plan d'action

Le géant industriel allemand est la cible de critiques mondiales depuis qu'il a reconnu avoir équipé 11 millions de véhicules dans le monde d'un logiciel qui fausse les résultats de tests antipollution. En Allemagne, 2,8 millions de voitures sont concernées par cette affaire.

Ce scandale mondial, d'une ampleur inédite dans l'histoire de VW, a non seulement terni son nom, mais expose le constructeur à des milliards de dollars de réparations aux Etats-Unis. Des enquêtes dans d'autres pays, comme en Norvège ou en Inde, sont en cours.

Le scandale a coûté sa place à Martin Winterkorn, directeur du groupe depuis 2007. Matthias Müller, le patron de Porsche, l'une des 12 marques de Volkswagen, a été désigné vendredi pour lui succéder.

Un porte-parole de Volkswagen a déclaré que la compagnie allait rapidement présenter un plan d'action en Allemagne. La firme va, en outre, «annoncer quand elle espère lancer un rappel» des produits, qui comprendrait une mise aux normes du logiciel.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!