Vietnam: Tête-à-tête entre Trump et Kim à Hanoï
Publié

VietnamTête-à-tête entre Trump et Kim à Hanoï

Les 27 et 28 février, le président américain et le leader nord-coréen se rencontreront au Vietnam.

1 / 150
Une réunion en présence du leader nord-coréen Kim Jong Un a détaillé «de nouvelles mesures visant à renforcer la dissuasion nucléaire militaire du pays». (Dimanche 24 mai 2020)

Une réunion en présence du leader nord-coréen Kim Jong Un a détaillé «de nouvelles mesures visant à renforcer la dissuasion nucléaire militaire du pays». (Dimanche 24 mai 2020)

AFP
Séoul a minimisé mardi des informations alarmantes sur l'état de santé du leader nord-coréen Kim Jong Un. (21 avril 2020)

Séoul a minimisé mardi des informations alarmantes sur l'état de santé du leader nord-coréen Kim Jong Un. (21 avril 2020)

AFP
La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

AFP

Le président des Etats-Unis Donald Trump aura un tête-à-tête avec le leader nord-coréen Kim Jong Un lors de leur sommet prévu la semaine prochaine à Hanoï, a indiqué jeudi un responsable américain. Les deux dirigeants, qui se sont rencontrés pour la première fois en juin 2018 à Singapour, doivent se retrouver les 27 et 28 février.

L'objectif affiché des Etats-Unis est d'aboutir à une dénucléarisation de la Corée du Nord. «Le format sera similaire à celui du sommet de Singapour en juin», a affirmé un responsable américain sous couvert d'anonymat, évoquant un «tête-à-tête», puis une rencontre élargie avec leurs équipes respectives.

Un geste «significatif»

Le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, est déjà à Hanoï pour rencontrer son homologue nord-coréen Kim Hyok Chol. Interrogés sur les éléments qui pourraient figurer dans une éventuelle déclaration commune, les responsables américains ont refusé de s'exprimer sur ce thème à ce stade.

Donald Trump a de nouveau loué mercredi la qualité de ses relations avec Kim Jong Un, mais souligné que ce dernier devrait faire un geste «significatif» pour espérer une levée des sanctions pesant sur son pays en raison de son programme nucléaire.

(ats)

Votre opinion