Basketball: Thabo Sefolosha au Vevey Riviera Basket, c’est imminent

Publié

BasketballThabo Sefolosha au Vevey Riviera Basket, c’est imminent

Le club vaudois a convoqué une conférence de presse jeudi aux Galeries du Rivage. Le premier Suisse à avoir évolué en NBA devrait y annoncer son grand retour à la compétition.

par
Jérémy Santallo
Thabo Sefolosha devrait faire son retour à la compétition ce week-end à Montreux.

Thabo Sefolosha devrait faire son retour à la compétition ce week-end à Montreux.

Yvain Genevay / Tamedia

Pour le Vevey Riviera Basket, néo-promu et actuel dauphin de Massagno à égalité avec Fribourg au classement de SB League, c’est un rêve qui est en passe de devenir réalité. Près de trois ans après sa dernière rencontre officielle en NBA avec les Houston Rockets, Thabo Sefolosha, 38 ans, devrait renouer avec le fil de sa carrière pour une probable dernière danse du côté des Galeries du Rivage, dans la salle où il s’est révélé.

Le club vaudois a convoqué une conférence de presse ce jeudi. Tout indique que le premier joueur suisse à avoir évolué en NBA y annoncera son retour au VRB, avec qui il devrait disputer le «Final Four» de la SBL Cup ce week-end à la salle du Pierrier à Clarens et une demi-finale samedi contre Union Neuchâtel (19h). Selon nos informations, l’ailier était à l’entraînement lundi soir avec le groupe de l’entraîneur Niksa Bavcevic.

Raisons familiales

Après ses débuts dans le basket professionnel en 2001, à Vevey justement, Thabo Sefolosha est parti trois saisons en France, à Chalon, avant d’être drafté en 13e position en 2006. Dans la plus grande ligue du monde, il a connu cinq équipes: Chicago, Oklahoma City, Atlanta, Utah et enfin Houston. Le Suisse a notamment disputé les NBA Finals en 2012 avec OKC, qu’il a perdus contre le Miami Heat de LeBron James, qui gagnait alors son premier titre.

Capable de freiner Kobe Bryant et les autres grandes stars de la ligue, «Swiss Knife» s’est spécialisé dans le secteur défensif aux Etats-Unis. Il a été récompensé pour ses efforts en figurant dans la «All-Defensive Second Team» en 2010. Juste après le début de la pandémie de Covid-19, à l’été 2020, il avait refusé de jouer avec les Rockets pour finir la saison dans la «bulle» de Disney World à Orlando, invoquant des raisons familiales.

«Après trois ans d’arrêt, je n’ai pas pris trop de poids»

Thabo Sefolosha au sujet de sa forme physique

Quelques semaines plus tard, Thabo Sefolosha était de retour en Suisse, où ses deux premières filles ont repris le cours de leur scolarité. «Quitter les Etats-Unis, avec la situation sanitaire actuelle, c’était prévu, nous avait-il confié à la fin de l’été, dans son costume de conseiller technique de la sélection helvétique. Mais je n’ai jamais mis une croix sur le fait de rejouer en Europe. D’ailleurs, après trois ans d’arrêt, je n’ai pas pris trop de poids (sic).»

Aperçu dans les tribunes des Galeries samedi passé pour le derby vaudois face au BBC Nyon, le Veveysan avait en effet plutôt l’air «fit». A la fin de la rencontre, il s’est volontiers prêté au jeu des photos avec les enfants. Et sauf retournement de situation dans les prochaines 48 heures, la relève du basket suisse devrait pouvoir l’admirer en tenue dans toutes les salles jusqu’à la fin de la saison.

Ton opinion