Télévision - «The Ellen DeGeneres Show»: clap de fin en 2022
Publié

Télévision«The Ellen DeGeneres Show»: clap de fin en 2022

Le célèbre show télévisé de l’animatrice américaine Ellen DeGeneres s’arrêtera en 2022. Depuis une polémique apparue en juillet l’année passée, l’audience est en berne.

L’animatrice et humoriste Ellen DeGeneres   lors des 62e Grammy Awards en janvier 2020.

L’animatrice et humoriste Ellen DeGeneres lors des 62e Grammy Awards en janvier 2020.

AFP

L’animatrice et humoriste Ellen DeGeneres va mettre un terme à son talk-show télévisé en 2022, a-t-elle annoncé dans un entretien au site Hollywood Reporter publié mercredi, alors que l’émission, plombée par une polémique, a vu ses audiences chuter.

«Aussi forte et divertissante que soit cette émission, ce n’est plus un défi», a expliqué celle qui, à 63 ans, présente actuellement la 17e saison de «The Ellen DeGeneres Show», assurant avoir déjà voulu raccrocher en 2019. «J’ai besoin de quelque chose de nouveau pour me remettre en question.»

Environnement de travail «toxique»

Après avoir percé en tant qu’humoriste durant les années 1980, Ellen DeGeneres aura accédé à la gloire avec la série «Ellen» (1994-1998), lors de laquelle elle est devenue, en 1997, le premier personnage principal d’une série télévisée à révéler son homosexualité.

L’animatrice, qui est lesbienne et mariée à la comédienne Portia de Rossi, assure que la décision d’en terminer avec son talk-show n’est pas liée à la polémique née l’an dernier autour de l’émission, à l’antenne depuis 2003.

En juillet, des anciens du programme avaient mis en cause l’encadrement dans un article du site BuzzFeed et fait état d’un environnement de travail «toxique». Ellen DeGeneres n’était pas directement accusée mais il lui était reproché d’avoir laissé s’installer cette atmosphère au sein de son équipe.

Quelques jours plus tard, l’acteur Brad Garrett, invité de l’émission à six reprises, avait, lui, franchi le pas dans un tweet: «J’en connais plus d’un qu’elle a traité de façon horrible. Tout le monde le sait.» Une affirmation reprise par la comédienne Leah Thompson.

Une audience qui fléchi

La polémique a été d’autant plus dévastatrice qu’Ellen DeGeneres a construit son talk-show sur les valeurs de bonté et d’humanité, au point d’adopter, comme slogan, «Be Kind» (soyez gentils).

Après de longues semaines de silence, et la rumeur d’une annulation, l’animatrice avait présenté ses excuses pour les comportements de certains de ses collaborateurs, mais réfuté tout écart sur le plan personnel.

«Si j’avais dû quitter l’émission à cause de ça, je ne serais pas revenue cette saison», a-t-elle affirmé dans l’entretien publié mercredi. «Donc ce n’est pas pour cette raison que j’arrête.»

Depuis septembre, l’audience de l’émission, diffusée en milieu d’après-midi, a nettement fléchi et elle ne rassemble plus qu’environ 1,2 million de téléspectateurs, contre plus du double la saison dernière. Le talk-show est une manne financière pour Ellen DeGeneres, qui en est coproductrice.

L’an dernier, la sexagénaire aux cheveux courts et à l’éternel tailleur-pantalon a gagné 84 millions de dollars, en grande partie grâce à son programme télévisé, ce qui en faisait la douzième célébrité ayant généré le plus de revenus au monde, selon le magazine Forbes.

(AFP)

Votre opinion