Actualisé

Redactrice en chef«The Guardian» nomme une femme à sa tête, une première

Kath Viner devient la première femme de l'histoire du journal à diriger la rédaction.

Devant les locaux du journal, à Londres.

Devant les locaux du journal, à Londres.

Kath Viner, la rédactrice en chef de l'édition internet du Guardian aux Etats-Unis a été nommée vendredi 20 mars rédactrice en chef du quotidien britannique et devient la première femme de l'histoire du journal à diriger la rédaction.

Elle succède à Alan Rusbridger qui a annoncé en décembre dernier qu'il quittait son poste à l'été, après 20 ans passés aux commandes du journal qui a partagé en 2014 avec le New York Times le prix Pulitzer pour les révélations d'Edward Snowden.

Kath Viner, qui devient ainsi le 12e rédacteur en chef du quotidien de gauche en 194 années d'existence et la première femme, a qualifié sa nomination «d'énorme privilège et responsabilité».

Brillante carrière

Depuis son entrée au journal en 1997, elle a successivement occupé les fonctions de rédactrice en chef adjointe, rédactrice en chef de l'édition du samedi, rédactrice en chef adjointe des sujets portant sur les femmes, rédactrice en chef du supplément G2 et du magazine du week-end.

Elle a été chargée du lancement de l'édition digitale du journal en Australie avant de devenir l'année dernière rédactrice en chef de l'édition en ligne du journal pour les Etats-Unis, qui a été créée il y a quatre ans.

Alan Rusbridger, qui quitte ses fonctions pour prendre la présidence du Trust propriétaire du quotidien britannique, a affirmé dans un communiqué que Kath Viner allait apporter son «immense expérience, son flair, sa convivialité, son imagination et sa formidable énergie à ses nouvelles fonctions».

(AFP)

Votre opinion