20.09.2020 à 11:07

Interview«The Voice Kids»: fin de l’aventure pour les trois Romands

Kanesha et Julien réagissent à leur prestation après leur élimination ce samedi du télé-crochet de TF1. Malheureusement, Emilia n’ira pas non plus en demi-finale. Ils ont pourtant tout donné lors de leur passage.

par
FDA
1 / 4
(De g. à dr) Julien de Broc (FR), Kanesha de Saxon (VS) et Emilia de Genève.

(De g. à dr) Julien de Broc (FR), Kanesha de Saxon (VS) et Emilia de Genève.

Lionel Guericolas / TV / Bureau233
(De g. à dr.) Nathan, Lena et Kanesha durant leur battle.

(De g. à dr.) Nathan, Lena et Kanesha durant leur battle.

Lionel Guericolas / TV / Bureau233
(De g. à dr) Samvel, Musical Kids et Julien durant leur battle

(De g. à dr) Samvel, Musical Kids et Julien durant leur battle

Lionel Guericolas / TV / Bureau233

Lors des battles de «The Voice Kids» France, ce samedi 19 septembre, trois Romands jouaient leur place pour les demi-finales. La Valaisanne Kanesha a chanté le titre «Tombé» de M. Pokora, le Fribourgeois Julien a dû interpréter «Plus tard» de Bigflo et Oli, tandis que la Genevoise Emilia a défendu sa place sur l’immense tube d’Adele «Rolling in the deep». Tous ont fait un excellent travail, mais malheureusement cela n’a pas suffi pour se qualifier pour la prochaine étape.

Malgré leur élimination, deux candidats ont partagé les souvenirs de leur participation au télé-crochet avec nous. Ils sont d'accord pour dire qu'un nouveau chapitre, encore plus excitant, est sur le point de commencer.

Comment se sont déroulées ces battles?

Kanesha: Les battles se sont déroulées à merveille. J’avais une super équipe. Nous étions tous spéciaux à notre façon et nous avons pris du bon temps.

Julien: C’était génial! J’étais beaucoup plus tranquille que pour les auditions à l’aveugle et c’était sympa de partager cette expérience avec les autres talents qui étaient tous supercool. En plus de ça, le fait de ne pas être seul sur scène m’a permis d’être plus détendu et d’en profiter un maximum.

Vous étiez contents du choix de la chanson?

Kanesha: Contrairement à ce que vous pourriez penser, le fait de ne pas chanter en tamoul ne m’a pas du tout perturbée. J’interprétais beaucoup de chansons françaises à la chorale, alors j’étais tout à fait dans mon élément. J’ai vraiment aimé la chanson «Tombé» de M. Pokora, parce qu’on a pu la chanter à notre manière. D’ailleurs, dès que j’entendais le rythme de la chanson, j’étais complètement fondue dans la musique. Je ne pensais qu’au titre et à la magie qu’elle me procurait.

Julien: Pas vraiment. À vrai dire, en soit la chanson est bien (ndlr: «Plus tard» de Bigflo et Oli), mais ce n’est pas vraiment un titre sur lequel on peut donner de la voix. Même si j’aime beaucoup les paroles, le morceau reste, musicalement parlant, assez plat. Et de manière générale, je suis plus rock.

Comment se sont déroulées les répétitions avec vos coachs et les invités?

Kanesha: C’était trop excitant! Jenifer et M. Pokora (ndlr: ce dernier était l’invité de la coach pour les répétitions des battles) m’ont fait découvrir de nouvelles choses au niveau de ma voix. Pour une chanteuse, il est important de connaître sa voix et de savoir contrôler sa respiration. Quand je suis sortie de la salle de répétition, j’étais remplie de joie. Pouvoir chanter entourée de vrais artistes, c’était un rêve qui se réalisait petit à petit.

Julien: C’était trop cool! Patrick Fiori et Michaël Youn (ndlr: ce dernier était l’invité du coach pour les répétitions des battles) étaient tellement sympas, drôles et attentionnés que ça m’a permis d’être super à l’aise et de passer un super moment. Petite parenthèse, c’était bizarre de voir Michaël Youn en costard. (Rires.) J’ai appris que d’être chanteur c’est aussi un peu comme être un acteur, car quand on chante il faut faire comprendre l’histoire aux gens comme quand on joue dans un film. Il faut transmettre une émotion.

Êtes-vous fiers de vos parcours?

Kanesha: Faire partie de «The Voice Kids» France fut un honneur pour moi. La compétition est rude, mais c’est ce qui va me faire progresser dans ma carrière. Je ne vois pas cette aventure comme un échec, mais comme une entrée sur un nouveau chapitre de ma vie. J’ai appris beaucoup de choses et j’ai pu chanter en tamoul aux auditions à l’aveugle. Je me sens fière d’avoir pu représenter la communauté tamoule du Sri Lanka. Je peux affirmer sans aucun doute que mes parties préférées durant l’aventure sont les instants magiques quand je chantais sur la grande scène. Quand j’y étais, je me sentais comme une star et j’en suis tellement reconnaissante. Merci à tout le monde et surtout à mes parents de m’avoir emmenée aussi loin dans mes rêves.

Julien: Oui, je suis très content d’avoir eu la chance de participer à cette émission et d’avoir eu 3 coachs qui se sont retournés aux auditions à l’aveugle. C’était une belle aventure, avec des étoiles plein les yeux.

Est-ce que vous aimeriez vous représenter à «The Voice kids»?

Kanesha: Je ne vais pas me représenter à «The Voice Kids», mais plutôt à «The Voice» dans quelques années. Je vais développer mes compétences de chant et j’aimerais réapparaître sur TF1. Mon but est fixé et je vais tout faire pour y arriver.

Julien: Oh ouais! Ce serait génial, même si les voyages sur Paris ont été relativement longs, ça en valait vraiment la peine

À votre avis, qui va gagner cette 7e saison?

Kanesha: À vrai dire, je ne sais pas vraiment qui va gagner cette saison, parce que tout le monde chante incroyablement bien à sa façon. C’est la diversité de chacun et chacune qui forme la magie de «The Voice Kids». Je souhaite bonne chance aux talents qui sont passés à la prochaine étape. J’espère qu’on se reverra un jour.

Julien: Sincèrement, j’en ai aucune idée. Pour moi, on a tous gagné quelque chose: une belle expérience, que du bonus et du bonheur et comme dirait Patrick Fiori: «Attrape le bonheur».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
16 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Anna

21.09.2020 à 19:03

Les filles veulent de l'amour et de l'affection. parle-leur. Site - Getbаdgіrl. com 💦

çatourneàlablague

21.09.2020 à 06:15

Coucou le modè, au niveau des pubs des péripatéticiennes ça se passe comment ?

Patou

20.09.2020 à 14:03

Julien tu es super tu me fais penser à Daniel Balavoine, tu aurais mérité d aller plus loin, ne désespère pas, continu de chanter. Amicalement une maman de Genève