Publié

Télévision«The Voice», une simple vitrine pour le jury?

Qui tire son épingle du jeu à «The Voice»? Selon l'animateur Patrick Sébastien, les vrais gagnants sont avant tout les membres du jury et les producteurs.

par
Christophe Chanson

En tête des audiences chaque samedi avec plus de 8 millions de téléspectateurs, «The Voice» devrait être un formidable tremplin pour les concurrents. Mais cette belle vitrine serait un miroir aux alouettes si l'on en croit Patrick Sébastien et Alain Morisod, deux défenseurs de la variété qui ne distribue pas des bonnes notes et des mauvais points. «Les participants sont de la chair à canon, lance le musicien genevois. La vedette, c'est le concept et les jurés qui n'ont jamais vendu autant de disques. C'est triste parce que ces gamins y vont avec une énergie admirable, mais après il ne se passe rien pour eux!» En revanche, les producteurs jubilent: la 2e saison leur a permis d'engranger 48 millions d'euros de recettes publicitaires.

OUI

Patrick Sébastien, présentateur du «Plus grand cabaret du monde», a réagi sur le site lefigaro.fr

Sur les motifs de ses critiques à l'encontre de «The Voice»

C'est un concept très bien fait et intéressant. Sauf que ce n'est pas une émission pour les chanteurs, mais pour les jurés et producteurs. On ne se souvient même plus des gagnants précédents. On est en train d'instiller dans la tête des gamins que, pour être heureux, il faut être le premier. Ce n'est pas vrai.

TF1 lui ferait-elle de l'ombre?

On s'est retrouvés face à la première de «The Voice», qui a été un carton, mais cela ne nous a enlevé aucun téléspectateur. Nous avons conservé nos fidèles, qui étaient 3,6 millions ce soir-là, ce qui est équivalant à l'an dernier. Nous gardons notre public, celui des gens qui ont envie de rêver autrement face à l'agressivité de la télé actuelle.

NON

Quentin Mosimann, DJ et coach de «The Voice» Belgique pendant deux saisons.

Les candidats ne sont-ils que des faire-valoir?

Non, j'ai remarqué que les bons concurrents, ceux qui possèdent une identité vocale, arrivent à transformer l'essai. D'ailleurs, je produis certains artistes issus de la version belge et cela fonctionne très bien pour eux. «The Voice» reste le meilleur tremplin pour les chanteurs. Bien sûr, les participants qui ne sont là que pour passer à la télé et faire plaisir à leur famille ne peuvent pas prétendre faire carrière.

Patrick Sébastien affirme que seuls les coaches et les producteurs profitent du show.

Il ne faut pas généraliser, cela dépend des jurés. J'ai entouré ceux qui ont rejoint mon équipe car je ne voulais pas les lâcher dans la nature comme je l'ai été à la sortie de la «Star Ac'».

Votre opinion