02.10.2019 à 08:00

Hockey sur glaceThéo Rochette souffre d’une mononucléose

Malade, le jeune Canado-Suisse est contraint de prendre une pause forcée. La durée de l’absence de l’attaquant de Chicoutimi (LHJMQ) sera au moins d’un mois.

von
Grégory Beaud
Le jeune joueur doit en priorité retrouver des forces.

Le jeune joueur doit en priorité retrouver des forces.

Après seulement trois matches de saison régulière, Théo Rochette (17 ans) a subi un coup d’arrêt. L’attaquant de Chicoutimi en Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec (LHJMQ) souffre d’une mononucléose. «Il traîne probablement cela depuis quelques temps, nous a confié son père Stéphane, ancien arbitre et consultant MySports. Actuellement, il est difficile de savoir pour combien de temps il en aura.» Une absence d’au minimum un mois a été annoncée par son club.

Pour sa deuxième saison aux Saguenéens, Théo Rochette avait inscrit deux points en trois matches avant de jeter l’éponge avant une rencontre le week-end dernier. «Il se sentait faible et nous pensions dans un premier temps à un virus, a poursuivi son père. Des examens ont finalement déterminé la nature exacte de ce qu’il avait.»

Ce coup d’arrêt ne tombe pas à un moment opportun - si tant est qu’il puisse y en avoir un… - alors que Théo Rochette tente de se mettre en évidence en vue du prochain repêchage de la NHL, qui aura lieu les 26 et 27 juin 2020 au Centre Bell de Montréal. Régulièrement désigné comme un espoir susceptible d’être drafté au premier tour, le natif de Neuchâtel doit désormais faire attention à une chose: ne pas revenir trop vite. Supervisé à chacun de ses mouvements sur la glace par une armée de recruteurs, il doit faire bonne impression afin de maximiser ses chances d’être repêché en bonne position. Patience donc.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!