Royaume-Uni: Theresa May pourrait perdre sa majorité

Publié

Royaume-UniTheresa May pourrait perdre sa majorité

La Première ministre britannique pourrait perdre la majorité lors des législatives du 8 juin, selon un sondage mardi.

1 / 150
Dans son discours, Boris Johnson a promis de donner plus de pouvoirs aux communautés locales et de renforcer les infrastructures de télécommunications et de transport. (Samedi 27 juillet 2019)

Dans son discours, Boris Johnson a promis de donner plus de pouvoirs aux communautés locales et de renforcer les infrastructures de télécommunications et de transport. (Samedi 27 juillet 2019)

Keystone
Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, s'est attiré des critiques du monde diplomatique, pour avoir comparé l'Union européenne à l'Union soviétique. (1er octobre 2018)

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, s'est attiré des critiques du monde diplomatique, pour avoir comparé l'Union européenne à l'Union soviétique. (1er octobre 2018)

AFP
La chancelière allemande a lancé une pique à l'intention de Theresa May devant des industriels allemands. «Il ne reste que «six à huit semaines pour trouver un accord», a noté la chancelière allemande. (25 septembre 2018)

La chancelière allemande a lancé une pique à l'intention de Theresa May devant des industriels allemands. «Il ne reste que «six à huit semaines pour trouver un accord», a noté la chancelière allemande. (25 septembre 2018)

AFP

Le parti conservateur de la première ministre britannique Theresa May risque de perdre la majorité absolue à la chambre des communes à l'issue des législatives du 8 juin, affirme un sondage mardi. L'enquête se fonde sur un nouveau système de modélisation circonscription par circonscription.

Selon ce sondage YouGov, qui contredit les autres enquêtes selon lesquelles les Tories conforteront leur majorité, le parti conservateur pourrait perdre 20 sièges sur les 330 qu'il détient à la chambre et le parti travailliste en gagner près de 30. Il manquerait ainsi 16 sièges aux conservateurs pour atteindre la majorité absolue au Parlement, qui est de 326 sièges.

La livre sterling a reculé à la suite de la publication du sondage par le quotidien The Times, à 1,2791 dollar, un plus bas d'un mois déjà enregistré vendredi. Face à l'euro, la devise britannique était également en repli, à 0,8738 livre par euro.

Changement d'opinion

La semaine dernière, sept sondages témoignaient d'une réduction de l'avance de Theresa May face aux travaillistes, signalant un changement d'opinion par rapport à la victoire éclatante anticipée il y a encore un mois.

La contraction s'est dessinée après la publication du programme des conservateurs le 18 mai dernier, dans lequel Theresa May s'est notamment engagée à faire supporter à certaines catégories de retraités une plus large part de leurs frais de santé.

Dans le même temps, le Labour, mené par Jeremy Corbyn, a concentré ses critiques sur les coupes budgétaires dans la police, après l'attentat de Manchester qui a tué 22 personnes.

L'institut Yougov a reconnu le caractère polémique de ses conclusions, ajoutant qu'elles indiquaient la possibilité de larges changements dans les schémas de vote de nombreux Britanniques.

Le directeur de l'institut a assuré au Times que le modèle avait été testé pendant la campagne du référendum du Brexit, et qu'il avait alors prédit avec constance la victoire du «Leave» (quitter).

(ats)

Ton opinion