03.09.2020 à 22:57

TennisSerena, Kenin, Medvedev et Thiem au 3e tour

Poussive mais victorieuse, Serena Williams est au 3e tour de l’US Open, contrairement à Garbine Muguruza. Chez les hommes, Grigor Dimitrov et Andy Murray sont tombés.

von
AFP/JSA
Serena Williams avec la Russe Margarita Gasparyan au filet.

Serena Williams avec la Russe Margarita Gasparyan au filet.

KEYSTONE

La pluie a interrompu les matches en session nocturne sur courts ouverts, mais pas celui de Serena sur le Arthur-Ashe, au toit refermé. Elle y a remporté son 2e tour contre la Russe Margarita Gasparyan (WTA 117) 6-2, 6-4. Match qu’elle aurait toutefois pu conclure plus rapidement qu’en 1h33’.

Après un premier set rondement mené, elle a encore été devant dans le second 3-1, puis 4-2, mais sans parvenir à réellement plier le match face à une adversaire largement à sa portée. «Je me suis accrochée et l’important c’est de passer ce tour. Je me sens très bien, je vais dans la bonne direction», a commenté après coup Serena qui voit dans cette deuxième victoire en deux manches un motif d’encouragement, ses cinq précédents matches s’étant tous soldés en trois manches.

La 8e mondiale devra élever son niveau de jeu face à sa compatriote Sloane Stephens (39e), ancienne lauréate de l’US Open en 2017.

Sortie surprise pour Muguruza

Plus tôt, Sofia Kenin (4e) a tenu son rang sans sourciller face à la Canadienne Leylah Fernandez (104e) 6-4, 6-3. La tête de série No 2, devenue la joueuse à battre depuis l’élimination surprise de Karolina Pliskova par la Française Caroline Garcia, tentera d’ajouter une dixième victoire de rang en Grand Chelem – après ses sept à l’Open d’Australie remporté en janvier – contre la Tunisienne Ons Jabeur (31e).

La seule surprise du jour aura constitué l’élimination de Garbine Muguruza (16e) par la non-classée Tsvetana Pironkova 7-5, 6-3. Une belle performance de la part de la Bulgare, ancienne demi-finaliste à Wimbledon, qui tente un retour dans le tennis professionnel, plus de trois ans après avoir pris sa retraite pour fonder une famille.

Grigor Dimitrov était trop juste

Chez les hommes, Daniil Medvedev, finaliste l’an passé, s’est qualifié sans problème, 6-3, 6-2, 6-4, aux dépens de l’Australien Christopher O’Connell (116e). Le Russe (5e) a dominé dans tous les compartiments du jeu (32 coups gagnants) convertissant 4 de ses 17 balles de break, domaine où il doit encore faire mieux. Il ne devrait pas rencontrer plus de difficulté contre l’Américain J.J. Wolf, 138e mondial.

Avant lui, Dominic Thiem (3e) a facilement sauté l’obstacle Sumit Nagal (124e) 6-3, 6-3, 6-2. L’Autrichien, dont c’était le 27e anniversaire ce jeudi, s’est fait ce cadeau en 1h59’. Le finaliste du dernier Open d’Australie, éliminé au premier tour du Masters 1000 de Cincinnati la semaine passée, pourra mieux se jauger au 3e tour contre l’expérimenté Croate Marin Cilic (38e), vainqueur de l’US Open en 2014.

Demi-finaliste l’an dernier à Flushing Meadows, Grigor Dimitrov (20e mondial), fortement affaibli par le coronavirus cet été, a mené un long combat de 4h50’ avant de s’incliner 6-7 (5/7), 7-6 (7/4), 3-6, 6-4, 6-1 face à Marton Fucsovics (66e). L’Espagnol Roberto Bautista Agut (11e) a lui eu besoin de 4 sets pour se défaire du Serbe Miomir Kecmanovic (47e) 6-3, 3-6, 6-3, 6-4.

Murray, pas l’ombre d’une chance

Pas de miracle en revanche pour le revenant Andy Murray: deux jours après sa victoire marathon face à Yoshihito Nishioka, le Britannique a subi la loi du jeune Canadien Félix Auger-Aliassime, 13 ans de moins que lui et vainqueur 6-2, 6-3, 6-4.

Un match à sens unique (52 coups gagnants contre 9), au cours duquel Murray a été incapable de se procurer ne serait-ce qu’une balle de break.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé