Publié

FranceThomas Langmann sera jugé pour harcèlement

Le producteur de «The Artist» est soumis à un contrôle judiciaire qui lui interdit d'entrer en contact avec sa femme.

Thomas Langmann vit une procédure de divorce difficile avec Céline Bosquet.

Thomas Langmann vit une procédure de divorce difficile avec Céline Bosquet.

AFP

Le producteur français de cinéma Thomas Langmann, placé vendredi sous contrôle judiciaire, sera jugé en août pour «harcèlement moral sur conjoint».

Le fils du célèbre producteur Claude Berri, visé par une plainte de sa femme avec laquelle il est en instance de divorce, a été présenté vendredi matin au parquet de Paris à l'issue de deux jours de garde à vue. Le procureur lui a alors notifié sa convocation sur procès verbal (CPPV) pour une audience prévue le 28 août, a précisé cette source.

Dans l'attente du jugement, Thomas Langmann est soumis à un contrôle judiciaire qui lui interdit d'entrer en contact avec sa femme, mais pas avec ses enfants, a-t-elle ajouté. «C'est l'effet d'une procédure de divorce conflictuelle, dans laquelle, malheureusement, il y a une volonté d'instrumentalisation de la justice», a réagi son avocate, Me Caroline Toby. Selon son conseil, les faits de harcèlement visés par le parquet sont constitués de nombreux SMS et e-mails envoyés par Thomas Langmann à sa femme.

Divorce difficile

Le producteur et réalisateur avait récemment évoqué ses déboires sur la chaîne «France 2» expliquant vivre une procédure de divorce difficile avec Céline Bosquet, mère de deux de ses enfants. «J'ai peut-être beaucoup appelé ma femme (...) J'ai harcelé ma femme pour voir mon fils», s'était-il justifié, regrettant un «déferlement médiatique».

Producteur à succès de «The Artist», oscar du meilleur film étranger, Thomas Langmann, 46 ans, avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour violence à l'encontre de sa précédente compagne, mère de sa première fille. Cet héritier d'une famille de producteurs du cinéma à l'histoire émaillée de drames, avait admis avoir eu des problèmes de drogue, précisant qu'ils avaient «duré plus de quinze ans» et étaient «derrière» lui.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!