Espace - Thomas Pesquet entame son retour sur Terre
Publié

EspaceThomas Pesquet entame son retour sur Terre

L’astronaute français et ses trois coéquipiers ont embarqué dans le vaisseau qui doit ramener l’équipage lundi soir. Leur amerrissage est prévu autour de 4 h 30.

Thomas Pesquet a largement documenté ses six mois à bord de l’ISS, notamment en publiant sur Twitter des photos de la Terre prises depuis l’espace. Lundi soir, l’aventure se termine pour l’astronaute français.

Thomas Pesquet a largement documenté ses six mois à bord de l’ISS, notamment en publiant sur Twitter des photos de la Terre prises depuis l’espace. Lundi soir, l’aventure se termine pour l’astronaute français.

AFP PHOTO/EUROPEAN SPACE AGENCY

Après six mois en orbite, l’astronaute français Thomas Pesquet et ses trois coéquipiers de la Station spatiale internationale (ISS) ont entamé lundi leur retour vers la Terre, un voyage périlleux à bord d’un vaisseau censé amerrir au large de la Floride.

L’astronaute de 43 ans a passé quelque 200 jours en orbite pour sa deuxième mission dans l’espace. «Ça ressemble quand même un peu à un rêve éveillé», a confié sur Twitter celui qui, par ses abondantes publications sur les réseaux sociaux, a offert à des millions de personnes un goût de la vie en orbite. «La prochaine fois, la Lune?», a-t-il lancé.

Thomas Pesquet rentre avec les autres membres de la mission Crew-2 – le Japonais Akihiko Osides et les Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur. À bord de la capsule Dragon de la firme spatiale SpaceX, on trouvera aussi 240 kg de matériel et d’expériences scientifiques, sur lesquelles les quatre astronautes se sont penchés durant six mois, à bord de ce laboratoire volant.

Le voyage vers la Terre se fera en plusieurs étapes. D’abord, la capsule Dragon doit se détacher de l’ISS (heure prévue 20h05). Puis Dragon entamera un voyage de plusieurs heures dont la durée peut grandement varier en fonction de la trajectoire. Après sa rentrée dans l’atmosphère, le vaisseau effectuera une descente vertigineuse avant d’amerrir au large de la Floride, a priori à 4 h 33 mardi.

Baptême de mer

L’amerrissage, qui promet d’intenses secousses, est une première pour l’astronaute français. Lors de sa précédente mission en 2016-2017, il avait atterri dans les steppes kazakhes avec un Soyouz russe. Une fois que la capsule aura «tapé» la surface de la mer («splashdown» en anglais), elle flottera, et l’équipage sera récupéré au plus vite par des navires positionnés à proximité.

Un hélicoptère ramènera les Crew-2 sur la terre ferme, d’où ils prendront un avion pour le centre spatial de la NASA à Houston, au Texas. Thomas Pesquet y subira de rapides tests médicaux avant de s’envoler pour Cologne, en Allemagne, où se trouve le Centre européen des astronautes. Durant trois semaines, il sera alors soumis à une batterie de tests scientifiques, mais qui ne l’empêcheront pas de voir ses proches.

Deuxième mission régulière assurée par SpaceX

Crew-2 est la deuxième mission régulière assurée par SpaceX, l’entreprise d’Elon Musk, pour le compte de la NASA. Elle a permis à cette dernière de reprendre les vols depuis le sol américain, après l’arrêt des navettes spatiales en 2011.

L’équipage de Pesquet rentre sur Terre avant l’arrivée à bord de l’ISS de leurs remplaçants, quatre astronautes de Crew-3, dont le décollage à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX depuis le centre spatial Kennedy en Floride a été plusieurs fois retardé, notamment à cause de la météo.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires