Télévision - Thomas Sotto est «le premier homme à s’effacer pour une femme»

Publié

TélévisionThomas Sotto est «le premier homme à s’effacer pour une femme»

Renonçant à ses émissions politiques en raison de possibles conflits d’intérêts, le journaliste de France Télévisions regrette «une décision assez injuste».

par
Lematin.ch
Thomas Sotto ne présentera plus «Élysée 2022» ni les prochains débats politiques sur France 2.

Thomas Sotto ne présentera plus «Élysée 2022» ni les prochains débats politiques sur France 2.

Phototele

Thomas Sotto a décidé de renoncer à présenter «Élysée 2022», la nouvelle émission politique de France 2, en raison de sa relation amoureuse avec la conseillère en communication du gouvernement, Mayada Boulos. L’information a été révélée dimanche par «Le Figaro», avant qu’elle soit confirmée par l’intéressé dans «Le Parisien».

«C’est ma décision», explique au quotidien français le journaliste, qui dit tout de même «regretter» ce choix qu’il a pris d’un point de vue déontologique avec le soutien de Delphine Ernotte, la directrice de France Télévisions. «C’est une décision difficile et, d’une certaine manière, assez injuste. Mais je me dois de tenir compte de notre époque, devenue très violente et qui a tendance à tout hystériser. La suspicion est généralisée. Beaucoup de gens s’érigent en procureurs. Par principe, avant même d’avoir ouvert la bouche, j’aurais été considéré comme coupable, même en étant irréprochable professionnellement. Je ne veux pas prêter le flanc à la moindre ambiguïté et prendre le risque de fragiliser le travail et la perception de la rédaction de France 2.»

Un retrait «inéluctable»

Il n’y avait donc aucune autre issue possible pour Thomas Sotto. «Je savais que ce retrait était inéluctable. Établir un lien de confiance avec les Français est, pour un journaliste, quelque chose d’inestimable. Cela prend du temps. Cela se construit petit à petit, alors que la défiance, elle, arrive à la vitesse de l’éclair. D’où ma décision qui est sans ambiguïté», déclare-t-il.

Seule consolation pour le journaliste: «Être le premier homme à s’effacer pour une femme, alors que jusqu’à présent c’était toujours elles qui étaient priées de rester à la maison.» Avant Thomas Sotto, les journalistes Léa Salamé ou Audrey Pulvar avaient en effet elles aussi dû se mettre en retrait à cause de leur vie amoureuse.

Thomas Sotto reste aux commandes de «Télématin» aux côtés de Julia Vignali. Il continuera également de remplacer Laurent Delahousse au «20 Heures» le week-end.

Ton opinion