Football: Thoune-Bâle sème la panique chez les bookmakers
Publié

FootballThoune-Bâle sème la panique chez les bookmakers

En quelques heures, la cote d’un succès thounois, vendredi, a subi d’étonnants mouvements.

par
Emmanuel Favre
Les entraîneurs Marc Schneider (Thoune, à gauche) et Marcel Koller (Bâle) procurent des sueurs froides aux opérateurs de paris sportifs.

Les entraîneurs Marc Schneider (Thoune, à gauche) et Marcel Koller (Bâle) procurent des sueurs froides aux opérateurs de paris sportifs.

Keystone

Un match de la 35e soirée du championnat du Super League, ronde programmée vendredi avec cinq parties agendées à 20h30, sème la panique chez les bookmakers.

L’affiche: Thoune (9e avec 36 points) contre Bâle (3e avec 60 points).

En quelques heures, les cotes ont été inversées.

Mardi, à 12h30, les Oberlandais étaient considérés comme une équipe délaissée. Sur plusieurs sites de paris, la cote moyenne d’un succès des Bernois était de 4/1. Concrètement: la personne qui misait 10 francs sur une victoire de l’équipe entraînée par Marc Schneider pouvait espérer empocher 40 francs en cas de succès de joueurs de la Stockhorn Arena.

Mercredi, à 10h, la cote moyenne d’une victoire de l’actuel barragiste n’était plus que de 1,95/1. Voire de 1,85/1 chez «Jouez Sport!», la branche des paris sportifs de la Loterie romande.

Mardi, en une heure, la cote de la victoire du FC Thoune s’est effondrée chez Unibet, notamment.

Mardi, en une heure, la cote de la victoire du FC Thoune s’est effondrée chez Unibet, notamment.

Capture écran: oddsportal

Certains opérateurs ont même fait le choix de retirer l’offre de paris sur ce duel.

Chez Betclic et Expect, il n’est plus possible de parier sur Thoune-Bâle.

Chez Betclic et Expect, il n’est plus possible de parier sur Thoune-Bâle.

Capture écran: oddsportal

S’il est fréquent que les cotations soient ajustées en fonction de certains éléments d’actualités (blessure d’un joueur important ou fortes sommes misées sur l’équipe considérée comme outsider, par exemple), la chute vertigineuse de la valeur d’un succès thounois confine à l’exceptionnel.

Comment l’expliquer?

Comme la cote du FC Thoune a fondu en une heure, l’ajustement s’apparente à un mouvement de panique chez les bookmakers, qui, extrêmement attentifs à toutes les informations diffusées, ont réagi dans l’urgence.

A 12h21, mardi, le Digital Content Manager de la Swiss Football League a publié un tweet dont le contenu était suffisamment puissant pour modifier la présumée différence de standing entre le FC Bâle et le FC Thoune. Le gazouillis mentionnait les propos de Ruedi Zbinden, le directeur sportif du FCB, lors d’une entrevue avec nau.ch.

Il semblait clair que, avec ses M21, le club rhénan ne serait qu’une pâle copie du mastodonte qui a marqué 18 buts lors de ses cinq derniers matches.

Mais il manquait une phrase de l’entretien dans le tweet. Celle qui suivait «nous devrions en principe jouer avec les M21 et laisser au repos tous les joueurs.»

A savoir: «Mais cela provoquerait un énorme tollé si nous le faisions.» Décryptage: on ne le fera pas.

Malgré cela, la cote d’un succès thounois continue sa descente.

A deux matches du terme de la saison 2019-2020, Thoune est à la lutte avec le FC Sion pour échapper à la 9e place, celle de barragiste. Les deux équipes ont 36 points, mais les Valaisans présentent une meilleure différence de buts (-15 contre -22 pour les Bernois).

Après la réception de Bâle, Thoune livrera sa dernière sortie à Zurich, lundi. Sion, lui, accueillera les Young Boys avant de se déplacer à La Praille pour y défier Servette.

Votre opinion

1 commentaire